Test

Test : Cowon iAudio 10

Audio

Par max le

Voici notre test du Cowon iAudio 10 (i10), successeur du iAudio 9 (i9). Ce baladeur de la marque coréenne a été annoncé lors de l’IFA en septembre dernier et il est disponible depuis le mois de novembre chez nous pour 119 euros (4Go), 139 euros (8Go) et 159 euros (16Go). Voyons voir si Cowon a réussi à se reprendre après l’échec cuisant du D3 Plenue sous Android, à l’heure où le J3 est toujours l’un des meilleurs baladeurs du marché.

Déballage

À en voir la boîte, le i10 peut réduire le trou de la couche d’ozone, Cowon joue à fond la carte du éco friendly. Est-ce vraiment ce qui va créer le marché pour un relativement petit fabricant de lecteurs audio haut de gamme ?

Notons tout de même un avantage à cette approche, on ne se retrouve plus à déballer des accessoires, décoller des films plastiques pendant 10mn. On ouvre, on prend, on vire la boîte.
Remarquez, avec une paire d’écouteurs et un câble USB pour accessoires, il n’y a pas grand-chose à emballer.

Tout comme le reste des produits Cowon, se présente sous nos yeux un produit bien fini et fin. Même si le design évolue d’appareil en appareil, il reste toujours aisé de distinguer un lecteur de la marque. Malgré une construction 100% plastique, l’ensemble fleure bon la solidité, avec un écran inrayable semblable à ceux équipant le reste de la gamme, et un dos blanc brillant résistant étonnement bien aux rayures (mais absolument pas aux traces de doigts). La forme bombée asymétrique du dos se rapproche de celle du S9, très confortable dans une poche ainsi que dans la main.

Sur la tranche gauche on retrouve la trappe donnant accès au connecteur USB (d’apparence plus solide que celle du J3) ainsi que le bouton on/off/hold. Isolés sur la tranche de droite, les boutons de volume ont un relief à peine meilleur que ceux du J3, rendant la manipulation en aveugle peu aisée. Enfin la prise jack se situe sur la tranche inférieure et le haut-parleur au dos.

Bref, rien de révolutionnaire pour un lecteur audio de la marque coréenne, mais un produit bien fait.

Utilisation

Comme d’habitude avec Cowon, on a la promesse d’une toute nouvelle interface. Ici la personnalisation semble être l’argument de vente, même si à mon avis certains chez Cowon ont juste dû oublier avoir fait la même chose sur leurs précédents produits.

Vous aurez le choix entre 3 interfaces :
-Typeface : classique, un menu tenant sur un écran avec un lien vers chaque fonctionnalité

-Révolving icon : un joli menu avec une icône animée par écran, pour chaque fonctionnalité

-Quick Player : un mix des deux premiers

Dans chacune de ces interfaces, vous aurez la possibilité de changer les couleurs de l’interface.

Bref, même si on a finalement la possibilité d’adapter l’interface à son goût, on n’est pas clairement pas face à un lecteur personnalisable à souhait, on rend simplement l’expérience disons… plus adaptée à soi-même.

Parlons maintenant du tactile…
Un tiers de la surface frontale est prise par un pavé tactile, quelle ineptie ! Cowon essaye ici de proposer une solution innovante pour contrôler un lecteur, c’est tout simplement un fiasco. Le pavé tactile fonctionne bien, mais chaque coin du carré correspond à une action définie à chaque coin de l’écran : malgré de longues heures d’utilisation, je n’ai jamais trouvé la logique derrière ces attributions d’action, il m’est impossible de me servir du lecteur intuitivement, j’ai à chaque fois besoin de regarder sur l’écran quelles sont les actions proposées, et où elles sont.
C’est là LE point noir du i10, l’ergonomie d’un point de vue strictement logicielle ne présente pas de défaut majeur, mais l’interface avec l’utilisateur est juste mauvaise.

Notons que pour les gens comme moi qui utilisent quasiment exclusivement leur baladeur en mode hold dans la poche, le résultat s’avère bien meilleur. Une fois l’écran bloqué, on peut choisir d’utiliser les touches volume soit pour effectivement régler le volume, soit pour changer de piste.

Musique

La partie musique est toujours la même avec un classement par tag ID3 ou dossier, l’affichage des pochettes et la possibilité de faire une playlist à la volée (favoris/bookmarks), mais pas de l’exporter, de supprimer des fichiers directement sur l’appareil ou encore de faire une recherche via un moteur équipé d’un clavier virtuel. Un lecteur audio simple en résumé.

En lecture audio, la pochette de l’album (s’il y en a une) s’affiche en vignette ainsi qu’en fond d’écran du baladeur. Un peu bizarre, mais le rendu est plutôt sympa. Je me dis qu’il doit y avoir un moyen d’avoir une image de l’artiste en fond, mais je n’ai pas trouvé la bonne convention de nommage.
Ce qui aurait été sympa, c’est un affichage de la pochette du titre en lecture sur la home, comme sur le X7 par exemple.

Compatibilité audio : MP3,WMA, OGG, FLAC, APE, WAV

Qualité sonore

Concrètement, on cherche à savoir où se situe le i10 dans la gamme Cowon. N’y allons pas par quatre chemins, le i10 est en tout point égal au S9, très légèrement moins convaincant qu’un J3.
En écoute avec une paire d’Earsonics EM3 Pro, on retrouve le dynamisme de la marque, une légère chaleur et le petit manque de fermeté dans le grave. Cowon s’adresse comme d’habitude aux amateurs éclairés ayant investi dans un casque de qualité, proposant une scène sonore large et une définition excellente sur tout le spectre. L’appareil montre ses limites avec des intras haut de gamme permettant de révéler toutes les subtilités de l’amplification ainsi que de l’enregistrement, mais que voulez-vous, le matériel pouvant assurer avec un casque de haute volée coûte un tout autre prix.

Nous retrouvons comme toujours les effets JetEffect. Si de très bons écouteurs mettront à mal ces effets à cause de leur manque de naturel, il faut avouer qu’ils rattraperont de manière très convaincante les défauts d’un casque un peu moyen. À utiliser avec parcimonie, mais un outil bien pratique.

Pour faire simple, Cowon nous livre là un lecteur fidèle à ses habitudes, d’excellente qualité et adapté à plusieurs gammes de casques, seuls les audiophiles purs et durs devront se tourner vers une solution plus aboutie.

Je passe sur le haut-parleur qui remplit à merveille sa seule fonction : dépanner.

Video

Soyons réalistes, qui utilise un tel lecteur pour la vidéo ? Même si la résolution de 400 x 240 n’est pas un handicap majeur, associée à une taille de 3 pouces elle ne rend pas le visionnage transcendant. Tout comme ses grands frères, le i10 assure une bonne compatibilité vidéo, l’assurance de pouvoir glisser une série avant de prendre le train, pour dépanner.

Les sous-titres sur un écran écran 3 pouces sont justes illisibles, à réserver aux yeux perçants et les allergiques chroniques à la langue de Shakespeare. À moins d’utiliser le câble sortie TV, non fourni avec le lecteur.

Compatibilité : AVI, WMV, ASF
Codec : Xvid SP/ASP, WMV 7/8/9, Divx 3/4/5

Photo

Bon ben, on peut afficher des photos. Pas d’USB host, pas de carte mémoire, seulement des photos transférées par USB. Mouais.

Tuner FM et Micro

Le Tuner FM est un tuner FM, rien de nouveau ici encore une fois et il n’y a toujours pas de RDS.
Il est également possible d’enregistrer la radio (format WMA @ 32, 64, 80, 96, 128 ou 256 kBps) et de mémoriser plusieurs stations (recherche automatique disponible).

Le Micro lui aussi très classique et très médiocre aussi, ce n’est pas vraiment une surprise. Par contre bonus il y a possibilité d’avoir un enregistrement via Line in mais malus le câble est en option.
L’interface de ce menu est des plus simple. L’enregistrement peut se fait au format WMA@ 32, 64, 80, 96, 128 ou 256 kBps.

Documents

Mais bon sang, qui peut bien se servir de ça ?

Conclusion

Que dire, Cowon a voulu proposer un J3 peu cher, c’est réussi. À part que le remplacement de l’écran tactile ne s’est pas fait sans casse, la solution retenue du pavé tactile s’avère particulièrement peu pratique à l’usage. Et sans ergonomie, pas de bon lecteur. Dommage, car le i10 est un lecteur qui se contente de faire bien ce qu’on lui demande : l’audio, comme d’habitude chez Cowon on a un lecteur qui assure niveau qualité sonore. Il a également un form factor très pratique ainsi qu’une excellente autonomie.
Vous cherchez un lecteur Cowon type J3 ? Cherchez bien, les prix ont bien baissé, la différence ne vaut plus le coup de se contenter d’un i10.

Points positifs:
-Finition
-Qualité sonore
-Autonomie

Points négatifs:
-Ergonomie ratée
-Port USB propriétaire
-Pas d’extension mémoire

Voici notre test du Cowon iAudio 10 (i10), successeur du iAudio 9 (i9). Ce baladeur de la marque coréenne a été annoncé lors de l’IFA en septembre dernier et il est disponible depuis le mois de novembre chez nous pour 119 euros (4Go), 139 euros (8Go) et 159 euros (16Go). Voyons voir si Cowon a réussi à se reprendre après l’échec cuisant du D3 Plenue sous Android, à l’heure où le J3 est toujours l’un des meilleurs baladeurs du marché.

Déballage

À en voir la boîte, le i10 peut réduire le trou de la couche d’ozone, Cowon joue à fond la carte du éco friendly. Est-ce vraiment ce qui va créer le marché pour un relativement petit fabricant de lecteurs audio haut de gamme ?

Notons tout de même un avantage à cette approche, on ne se retrouve plus à déballer des accessoires, décoller des films plastiques pendant 10mn. On ouvre, on prend, on vire la boîte.
Remarquez, avec une paire d’écouteurs et un câble USB pour accessoires, il n’y a pas grand-chose à emballer.

Tout comme le reste des produits Cowon, se présente sous nos yeux un produit bien fini et fin. Même si le design évolue d’appareil en appareil, il reste toujours aisé de distinguer un lecteur de la marque. Malgré une construction 100% plastique, l’ensemble fleure bon la solidité, avec un écran inrayable semblable à ceux équipant le reste de la gamme, et un dos blanc brillant résistant étonnement bien aux rayures (mais absolument pas aux traces de doigts). La forme bombée asymétrique du dos se rapproche de celle du S9, très confortable dans une poche ainsi que dans la main.

Sur la tranche gauche on retrouve la trappe donnant accès au connecteur USB (d’apparence plus solide que celle du J3) ainsi que le bouton on/off/hold. Isolés sur la tranche de droite, les boutons de volume ont un relief à peine meilleur que ceux du J3, rendant la manipulation en aveugle peu aisée. Enfin la prise jack se situe sur la tranche inférieure et le haut-parleur au dos.

Bref, rien de révolutionnaire pour un lecteur audio de la marque coréenne, mais un produit bien fait.

Utilisation

Comme d’habitude avec Cowon, on a la promesse d’une toute nouvelle interface. Ici la personnalisation semble être l’argument de vente, même si à mon avis certains chez Cowon ont juste dû oublier avoir fait la même chose sur leurs précédents produits.

Vous aurez le choix entre 3 interfaces :
-Typeface : classique, un menu tenant sur un écran avec un lien vers chaque fonctionnalité

-Révolving icon : un joli menu avec une icône animée par écran, pour chaque fonctionnalité

-Quick Player : un mix des deux premiers

Dans chacune de ces interfaces, vous aurez la possibilité de changer les couleurs de l’interface.

Bref, même si on a finalement la possibilité d’adapter l’interface à son goût, on n’est pas clairement pas face à un lecteur personnalisable à souhait, on rend simplement l’expérience disons… plus adaptée à soi-même.

Parlons maintenant du tactile…
Un tiers de la surface frontale est prise par un pavé tactile, quelle ineptie ! Cowon essaye ici de proposer une solution innovante pour contrôler un lecteur, c’est tout simplement un fiasco. Le pavé tactile fonctionne bien, mais chaque coin du carré correspond à une action définie à chaque coin de l’écran : malgré de longues heures d’utilisation, je n’ai jamais trouvé la logique derrière ces attributions d’action, il m’est impossible de me servir du lecteur intuitivement, j’ai à chaque fois besoin de regarder sur l’écran quelles sont les actions proposées, et où elles sont.
C’est là LE point noir du i10, l’ergonomie d’un point de vue strictement logicielle ne présente pas de défaut majeur, mais l’interface avec l’utilisateur est juste mauvaise.

Notons que pour les gens comme moi qui utilisent quasiment exclusivement leur baladeur en mode hold dans la poche, le résultat s’avère bien meilleur. Une fois l’écran bloqué, on peut choisir d’utiliser les touches volume soit pour effectivement régler le volume, soit pour changer de piste.

Musique

La partie musique est toujours la même avec un classement par tag ID3 ou dossier, l’affichage des pochettes et la possibilité de faire une playlist à la volée (favoris/bookmarks), mais pas de l’exporter, de supprimer des fichiers directement sur l’appareil ou encore de faire une recherche via un moteur équipé d’un clavier virtuel. Un lecteur audio simple en résumé.

En lecture audio, la pochette de l’album (s’il y en a une) s’affiche en vignette ainsi qu’en fond d’écran du baladeur. Un peu bizarre, mais le rendu est plutôt sympa. Je me dis qu’il doit y avoir un moyen d’avoir une image de l’artiste en fond, mais je n’ai pas trouvé la bonne convention de nommage.
Ce qui aurait été sympa, c’est un affichage de la pochette du titre en lecture sur la home, comme sur le X7 par exemple.

Compatibilité audio : MP3,WMA, OGG, FLAC, APE, WAV

Qualité sonore

Concrètement, on cherche à savoir où se situe le i10 dans la gamme Cowon. N’y allons pas par quatre chemins, le i10 est en tout point égal au S9, très légèrement moins convaincant qu’un J3.
En écoute avec une paire d’Earsonics EM3 Pro, on retrouve le dynamisme de la marque, une légère chaleur et le petit manque de fermeté dans le grave. Cowon s’adresse comme d’habitude aux amateurs éclairés ayant investi dans un casque de qualité, proposant une scène sonore large et une définition excellente sur tout le spectre. L’appareil montre ses limites avec des intras haut de gamme permettant de révéler toutes les subtilités de l’amplification ainsi que de l’enregistrement, mais que voulez-vous, le matériel pouvant assurer avec un casque de haute volée coûte un tout autre prix.

Nous retrouvons comme toujours les effets JetEffect. Si de très bons écouteurs mettront à mal ces effets à cause de leur manque de naturel, il faut avouer qu’ils rattraperont de manière très convaincante les défauts d’un casque un peu moyen. À utiliser avec parcimonie, mais un outil bien pratique.

Pour faire simple, Cowon nous livre là un lecteur fidèle à ses habitudes, d’excellente qualité et adapté à plusieurs gammes de casques, seuls les audiophiles purs et durs devront se tourner vers une solution plus aboutie.

Je passe sur le haut-parleur qui remplit à merveille sa seule fonction : dépanner.

Video

Soyons réalistes, qui utilise un tel lecteur pour la vidéo ? Même si la résolution de 400 x 240 n’est pas un handicap majeur, associée à une taille de 3 pouces elle ne rend pas le visionnage transcendant. Tout comme ses grands frères, le i10 assure une bonne compatibilité vidéo, l’assurance de pouvoir glisser une série avant de prendre le train, pour dépanner.

Les sous-titres sur un écran écran 3 pouces sont justes illisibles, à réserver aux yeux perçants et les allergiques chroniques à la langue de Shakespeare. À moins d’utiliser le câble sortie TV, non fourni avec le lecteur.

Compatibilité : AVI, WMV, ASF
Codec : Xvid SP/ASP, WMV 7/8/9, Divx 3/4/5

Photo

Bon ben, on peut afficher des photos. Pas d’USB host, pas de carte mémoire, seulement des photos transférées par USB. Mouais.

Tuner FM et Micro

Le Tuner FM est un tuner FM, rien de nouveau ici encore une fois et il n’y a toujours pas de RDS.
Il est également possible d’enregistrer la radio (format WMA @ 32, 64, 80, 96, 128 ou 256 kBps) et de mémoriser plusieurs stations (recherche automatique disponible).

Le Micro lui aussi très classique et très médiocre aussi, ce n’est pas vraiment une surprise. Par contre bonus il y a possibilité d’avoir un enregistrement via Line in mais malus le câble est en option.
L’interface de ce menu est des plus simple. L’enregistrement peut se fait au format WMA@ 32, 64, 80, 96, 128 ou 256 kBps.

Documents

Mais bon sang, qui peut bien se servir de ça ?

Conclusion

Que dire, Cowon a voulu proposer un J3 peu cher, c’est réussi. À part que le remplacement de l’écran tactile ne s’est pas fait sans casse, la solution retenue du pavé tactile s’avère particulièrement peu pratique à l’usage. Et sans ergonomie, pas de bon lecteur. Dommage, car le i10 est un lecteur qui se contente de faire bien ce qu’on lui demande : l’audio, comme d’habitude chez Cowon on a un lecteur qui assure niveau qualité sonore. Il a également un form factor très pratique ainsi qu’une excellente autonomie.
Vous cherchez un lecteur Cowon type J3 ? Cherchez bien, les prix ont bien baissé, la différence ne vaut plus le coup de se contenter d’un i10.

Points positifs:
-Finition
-Qualité sonore
-Autonomie

Points négatifs:
-Ergonomie ratée
-Port USB propriétaire
-Pas d’extension mémoire