Windows 8 a été une occasion pour beaucoup de constructeurs de renouveler leurs gammes. Plus que de simples ultrabooks, les firmes ont pu proposer à l’utilisateur des machines hybrides, mi-ordinateur, mi-tablette. C’est également le pari de HP avec son Envy x2. Mais la concurrence est rude, alors HP mise sur la qualité à bas prix en proposant une tablette détachable du clavier. Un bon compromis pour un ultrabook original à 800 € et tournant sous Windows 8.

DSC01937

Design

HP fait dans l’austère pour cet HP Envy x2. Très classique, le PC dispose d’une coque en aluminium sobre, mais qui ne plaira pas à tout le monde. Le capot de la machine se veut discret et calibré avec son métal brossé. HP oblige, le logo de la marque apparaît au milieu du capot. Sur les côtés, nous avons les boutons de volume et celui d’allumage. Un emplacement curieux dû à la forme bombée du capot. Enfin, la caméra 8 mégapixels trône fièrement au sommet du capot. Sur l’avant, nous avons bien entendu l’écran 11,6 pouces, avec le traditionnel bouton home de Windows 8 et la caméra frontale. Sur l’emplacement de la charnière, nous retrouvons les connecteurs du clavier, une prise Jack 3,5 mm ainsi qu’un slot micro SD qui vous permettra de rajouter 64 Go à votre stockage.

DSC01918

La partie clavier est, elle, indépendante de l’écran. Nous avons là un clavier chiclet arborant logiquement la même finition que l’écran. Ici, le dock clavier est très léger, le processeur étant dans la partie écran. Le clavier dispose tout de même d’une batterie supplémentaire, nous y reviendrons, ainsi que 2 ports USB 2.0, un port HDMi ainsi qu’une prise Jack 3,5 mm. Comme d’habitude sur un ultrabook, le lecteur optique est aux abonnés absents.

En connectant votre clavier à l’écran, vous obtenez une machine peu encombrante et légère, ce qui est un plus dans le monde des hybrides. L’écran en lui-même adopte une hauteur de 20,6 cm ainsi qu’une longueur de 30,3 cm. L’épaisseur de la machine varie elle entre 1,7 et 1,9 cm (sans et avec clavier), mais cette dernière donnée est une petite triche de la part de HP, le capot de l’écran étant généreusement bombé. Le tout est condensé dans 1,4 kg, poids tout à fait honorable pour un ordinateur portable.

Caractéristiques

Côté caractéristiques, le HP Envy x2 n’est pas un foudre de guerre, mais c’est le sacrifice à faire pour proposer un ultrabook en dessous du prix moyen. Nous avons donc un écran brillant de 11,6 pouces d’une définition de 1366 x 768 pixels. Toujours à l’intérieur de la partie-écran, HP nous sert un processeur Intel Atom Z2760 cadencé à 1,8 Ghz, 2 Go de mémoire vive en DDR2, un chipset graphique Imagination PowerVR SGX 545 et un disque dur SSD de 64 Go, compatible via micro SD. Nous avons également une batterie Lithium-Polymer 2 cellules dans la partie-écran et clavier, du Bluetooth 2.0 et du Wifi 802.11b/g/n. Le tout tourne sous Windows 8 32 bits.

DSC01908

Un PC aux caractéristiques certes peu engageantes, mais qui suffisent pour une machine dont la principale cible est l’utilisateur nomade et agile.

Clavier et trackpad

Comme d’habitude, le clavier chiclet est très agréable à l’utilisation. En PC de travail en mode clavier, le HP Envy x2 propose un clavier de qualité pour écrire. Notons que celui-ci est rétroéclairé (au détriment de votre batterie) et est dépourvu de pavé numérique. Mais le clavier occupe parfaitement l’espace et l’espacement entre les touches est adéquat. Un bon clavier qui est accompagné par un trackpad un peu moins bon.

DSC01907

Ici, le trackpad est loin d’être une réussite. En aluminium strié en cercles, il s’avère peu agréable sous les doigts, ce qui le rend peu pratique. Il est en effet assez peu précis et sa petite taille contribue à ce manque d’ergonomie. Même en mode bureau, l’utilisateur prendra vite l’habitude d’utiliser l’écran tactile pour effectuer ses clics, même si c’est évidemment peu pratique. Un trackpad raté qui montre que HP a encore beaucoup de progrès à faire dans ce domaine.

Utilisation

HP a beaucoup misé sur la facilité de passer du mode tablette au mode laptop sur ce HP Envy x2. Le postulat est simple : le HP Envy x2 est une tablette, qui peut se transformer en PC et pas l’inverse. Un pari réussi, du moins au début. Vous le savez, le point faible de Windows 8 et de l’interface Metro est le manque d’applications. Certes, le store se remplit de jours en jours, mais pour une utilisation 100% tablette, l’OS a encore des progrès à faire. Mais regarder un film, discuter sur Skype (avec la caméra frontale de 2,1 mégapixels) ou jeter un œil sur ses photos s’avère agréable et pratique, l’écran étant de bonne qualité même si le son (Beats audio) est médiocre. Comme d’habitude avec les dalles brillantes, la visibilité est réduite au soleil et l’angle de vue n’est pas le meilleur que l’on puisse trouver.

DSC01912

Mais heureusement, il y a également un dock clavier. D’un simple geste, vous pouvez clipser votre écran au clavier et la machine se transforme là en véritable ultrabook de travail. Internet, traitement de textes ou de photos, le tout est pratique et agréable avec le clavier chiclet bien pensé. Mais n’espérez pas faire plus. Vous voulez jouer sur votre HP Envy x2 ? Oubliez l’idée, même pour les petits jeux. Certes, il vous est toujours possible de télécharger des jeux via le Windows Store, mais il ne faudra pas en demander plus.

Le HP Envy x2 ne dispose pas de ventilateurs, mais la température ne se fait pas ressentir, même après quelques heures d’utilisations sur batterie. Il est donc inutile de s’inquiéter d’une éventuelle chauffe, le processeur Intel Atom Z2760 ne dépassant jamais la barre des 40 degrés.

Niveau batterie, le HP Envy se débrouille bien. En utilisation tablette, l’utilisateur peut utiliser activement sa machine pour une durée d’environ 6 heures. Cette durée double lorsque le clavier est mis à contribution. Une bonne chose pour une machine agile et nomade.

DSC01928

Verdict

7

/10

Note JDG

Correct


Dans l’utilisation de tous les jours, le HP Envy x2 sera plus un PC portable qu’une réelle tablette. Certes, au début, vous détacherez souvent l’écran pour l’avoir dans les mains. Mais au final, par manque de pratique, vous la garderez attachée au clavier. Les performances de batterie sont meilleures avec le dock/clavier et l’utilisation de Windows 8 est beaucoup plus pratique avec un clavier physique.

Malheureusement, la concurrence se débrouille mieux que HP au même prix. Si vous souhaitez réellement investir dans une machine hybride de 11 pouces, nous vous conseillons de patienter jusqu’à la sortie du Lenovo Ideapad Yoga 11S, une machine qui sera au même prix et dont les capacités (proches du Yoga 13) sont beaucoup plus encourageantes.