Android : Samsung ne veut pas payer Microsoft, désormais concurrent direct

Business

Par Membre rédacteur le

Samsung et Microsoft sont en délicatesse judiciaire depuis quelques mois autour de la licence croisée pour l’utilisation d’Android que les deux constructeurs ont signé. Samsung a déjà versé un milliard de dollars à Microsoft pour pouvoir commercialiser des produits sous Android, l’OS de Google exploitant des brevets de l’éditeur de Windows.

gsmarena_001

Avec ce contrat (signé par la quasi-totalité des constructeurs Android et qui rapporte beaucoup à Redmond), Microsoft assure ses partenaires qu’il ne les poursuivra pas en justice sur la base d’infraction à sa propriété intellectuelle. Le hic, c’est que Samsung a décidé de ne pas verser une partie de l’argent dû, pour la raison suivante : en rachetant à Nokia ses activités mobiles, Microsoft devient un concurrent direct de Samsung.

L’argument du constructeur coréen a été confirmé par la cour fédérale de New York où la plainte de Microsoft a été déposée. Samsung construit des Windows Phone et partage des informations techniques et commerciales confidentielles avec son partenaire; maintenant que Redmond est devenu à son tour et de plein droit un constructeur de smartphones sous Windows Phone, Samsung estime que l’accord de licences, « maintenant entre concurrents, peut être source de collusion ».

Microsoft réclame à Samsung le versement d’un milliard de dollars : on comprend que ce dernier veuille défendre son bout de gras, même si son argument semble d’un rapport lointain avec l’affaire.

Source: Source