Samsung va lancer une mise à jour pour limiter la charge du Galaxy Note 7 à 60 %

Smartphone

Par Henri le

Samsung tente tout ce qui est en son pouvoir pour rapatrier le plus rapidement les Galaxy Note 7 défectueux. Cette mise à jour pourrait permettre de limiter la casse.

galaxy-note-7-edge-1-1024x576

Les problèmes de batterie du dernier Galaxy Note 7 ne font décidément pas une bonne pub à Samsung. Mais on ne peut pas reprocher à la firme de faire preuve de réactivité dans sa procédure de rappel, qui concerne environ 2,5 millions d’appareils.
Les États-Unis semblent néanmoins durement touchés par les explosions puisque 70 cas de combustions auraient été rapportés à Samsung depuis la commercialisation du terminal le 19 août dernier. La CPSC (Consumer Product Safety Commission) et la marque ont d’ailleurs annoncé aux clients d’arrêter d’utiliser leurs smartphones.

Dans certains pays, la firme a également mis des accords en place afin que les possesseurs de Note 7 se voient prêter un Galaxy J (ou équivalent ) en attendant. Il serait également possible d’opter pour un Galaxy S7 ou S7 Edge et de se faire rembourser la différence.

galaxynote7-800x410

La France est moins touchée, car la commercialisation a été stoppée avant la sortie officielle. Ceux qui ont été livrés avant doivent en revanche prendre contact avec le service après-vente.

Une mise à jour pour éviter les dégâts

L’agence Associated Press a également annoncé que la société réfléchit à déployer une mise à jour OTA (over the air) empêchant la phablette de se recharger à plus de 60 %. Cela permettrait ainsi d’éviter les problèmes de surchauffe. Seuls la Corée du Sud et les Galaxy Note 7 défectueux sont pour l’instant concernés – la mise à jour sera déployée dès le 20 septembre prochain, mais cette mise à jour pourrait être diffusée sur d’autres territoires à l’avenir.

samsung-galaxy-note-7-edge-main

Quoi qu’il en soit, cela ne peut être considéré que comme une solution d’appoint, puisqu’il est dommage de ne profiter que de la moitié de l’autonomie de son téléphone. L’idée est cependant intéressante.