La suite/reboot de Stargate passe à la trappe

Cinéma

Par Pierre le

Roland Emmerich, réalisateur de Stargate en 1994, comptait faire une suite, sous forme de reboot, à sa saga. Mais finalement, le projet a été annulé et la déception a gagné nos petits cœurs meurtris.

stargate

La Porte des Etoiles ne mènera nulle part

Roland Emmerich collaborait avec Dean Devlin pour mettre en place cette suite. Mais Devlin a finalement annoncé que la chose ne se ferait pas dans les colonnes du magazine britannique Empire.

Si le bonhomme affirme que le reboot était bien embarqué il y a seulement quelques mois, la chose sent maintenant le roussi. En effet, un projet d’une telle ampleur implique beaucoup de studios, de producteurs. Et Devlin indique qu’ils ont voulu faire tout en même temps, ce qui a conduit le projet à l’échec. Il existait un risque que l’implication d’un trop grand nombre de personnes conduise le projet à une catastrophe artistique. Stargate est donc mis à la poubelle.

Une saga qui serait repartie de zéro

De Stargate, on connait surtout les séries. Mais si elles font suite au film, elles n’ont cependant pas grand-chose à voir. Stargate, sorti en 1994 dans les salles, mettait en scène James Spader (Daniel Jackson) et Kurt Russel (le Colonel O’Neil). En 1997, la MGM rachète les droits de la licence et diffuse Stargate SG1, qui fait directement suite aux événements du film, sur la chaîne Showtime.

Une série dans laquelle Russel est remplacé par Richard Dean Anderson et ou le rôle de Jackson est attribué à Michael Shanks. Avec cette série, l’univers est développé comme jamais et signe l’arrivée de nouveaux mondes, de nouvelles races et de nouvelles problématiques. Plusieurs spin-off sont diffusés dans le cours des années 2000 ainsi que des téléfilms.

sg1

Mais avec cette suite/reboot annulée, Emmerich avait pour ambition de donner une nouvelle suite au film. Sa suite qui ignorerait totalement les séries. L’idée était de placer l’intrigue des années après la première ouverture de la porte des étoiles, mais en recommençant une toute nouvelle histoire. C’est ce qu’on appelle couramment un soft reboot.

Un soft reboot qui ne verra finalement pas le jour… Néanmoins, cela ne pourrait être que partie remise. En 2008, Emmerich avait déjà mis en place ce projet, qui fût lui aussi annulé. Qui sait, il retentera peut-être le coup dans quelques années ?

Source: Source