Microsoft admet enfin que Windows Phone est mort et enterré

Microsoft

Par Gaël Weiss le

Depuis un an environ, Microsoft ne communique plus du tout sur son OS mobile Windows Phone. Dans une série de tweets publiée ce week-end, Joe Belfiore, l’ancien responsable de l’OS a confirmé que Microsoft ne travaillait plus dessus. Windows Phone est donc bel et bien mort et enterré.

« Nous continuons à supporter la plateforme et à mettre en ligne des corrections de bugs et des mises à jour de sécurité. Mais nous ne nous concentrons plus sur les nouvelles fonctionnalités ou le hardware ». C’est en ces termes aussi policés que soigneusement choisis que Joe Belfiore, ancien responsable de Windows Phone au sein de Microsoft, a annoncé que son équipe et l’entreprise américaine avaient abandonné Windows Phone. C’est promis, il y a aura encore quelques mises à jour de sécurité, mais plus de nouvelles versions et encore moins de nouveaux smartphones signés Microsoft.

Un OS mis de côté depuis plus d’un an

Cette annonce officieuse — Microsoft ne l’admettra de toute façon jamais publiquement — n’est pas franchement une surprise. Depuis un an Microsoft ne sort plus de nouvelle version de son OS, ne communique plus à son sujet, ne sort plus de nouveaux appareils et c’est à peine si les constructeurs tiers s’y intéressent. Preuve supplémentaire : en mai 2016, Microsoft avait licencié des milliers d’employés liés à sa branche mobile (et issus du rachat de Nokia).

Joe Belfiore assure pourtant que Microsoft a tout fait pour soutenir son OS mobile, en vain. « Nous avons TOUT ESSAYE pour inciter les développeurs d’applications [à créer pour Windows Phone]. Financements… Applications qui leur étaient dédiées… Mais le nombre d’utilisateurs est trop bas pour que la plupart des sociétés décident d’investir ». Un constat amer, mais lucide. Incapable de se faire une place entre des smartphones Android vendus dans toutes les gammes de prix et des iPhone à l’image de marque imbattable, Microsoft ne peut que constater son incapacité à s’imposer dans le secteur.

Devenir un acteur incontournable des applications et non plus un acteur de la mobilité parmi les autres

Au point qu’aujourd’hui Bill Gates lui-même admet posséder un smartphone Android (un Galaxy S8), tout comme Joe Belfiore. Un changement totalement assumé par la marque, dont l’objectif est aujourd’hui de s’imposer sur les smartphones par l’intermédiaire de ses services et applications. L’objectif pour Microsoft aujourd’hui est de parvenir à lier le monde du PC et du mobile. Un but qu’il est en passe de réussir avec des applications performantes comme Office 365 ou OneDrive et avec la prochaine mise à jour de Windows 10, qui permettra de reprendre une activité sur mobile là où on l’a laissée sur PC.

Microsoft ne veut plus simplement faire acte de présence sur le marché de la mobilité, mais plutôt être un acteur omniprésent et incontournable sur les deux principaux OS du moment. Un changement de paradigme qui lui convient bien mieux.