Oxygen OS : OnePlus va dorénavant collecter moins d’informations personnelles

Sécurité

Par Jules le

Accusé d’espionnage la semaine dernière, OnePlus a été contraint de s’expliquer. Face à la grogne des utilisateurs, le constructeur chinois a fait savoir qu’il collecterait à l’avenir moins de données confidentielles.

Depuis maintenant six jours, OnePlus suscite l’ire des consommateurs. En effet, l’ingénieur américain Chris Moore a découvert que l’interface intégrée aux smartphones de la marque, l’Oxygen OS, collectait plus d’informations confidentielles qu’il ne le devrait. Des données allant du numéro de série du téléphone à la liste des applications utilisées, en passant par l’heure à laquelle l’utilisateur lance une appli ou encore le numéro IMEI.

Moins de données pour plus de sérénité

Sommé de se justifier, OnePlus avait alors avancé que cette collecte d’informations était sûre et qu’elle servait à « affiner plus précisément [leur] logiciel en fonction du comportement de l’utilisateur », ainsi qu’à « fournir un meilleur support après-vente ».

La firme chinoise avait toutefois expliqué comment désactiver (en partie) cette récupération de données. Cependant, les inquiétudes des consommateurs ne sont pas toutes retombées, forçant OnePlus à revoir sa copie.

Dans un récent message sur le blog officiel de l’entreprise, Carl pei, cofondateur de OnePlus, a laissé entendre que la collecte d’informations sera revue à la baisse, tout en précisant que toutes les données déjà collectées n’ont pas été partagées à l’extérieur de la société. Ainsi, Carl Pei a assuré que OnePlus ne récupérerait plus les numéros de téléphone, les informations sur le Wi-Fi et les adresses MAC. Les utilisateurs seront invités à participer à ce nouveau programme à la fin du mois d’octobre, date à laquelle les conditions d’utilisations seront mises à jour.