Apple poursuivi pour l’utilisation de la marque déposée « Animoji »

Business

Par Elodie le

Une firme japonaise affirme que le terme « Animoji » est une marque déposée aux États-Unis par ses soins et attaque Apple.

En septembre dernier, Apple lançait les iPhone 8, 8 Plus et l’iPhone X. ce dernier est pourvu de diverses fonctionnalités, dont les « Animoji » qui fonctionnent grâce à Face ID. La technologie face ID permet de scanner n’importe quel visage, de le modeler en 3D et d’appliquer n’importe quelle expression du visage sur ces emojis animés. Emoji, animé, animojis, what else ?

Oui, mais ! La société japonaise basée à Tokyo, Emonster, a porté plainte contre Apple devant la cour fédérale américaine mercredi dernier : « Apple a pris la décision délibérée d’essayer de voler ce nom », estime le PDG de la compagnie, Enrique Bonansea.

Animoji Vs Animoji

Emonster a sa propre application iOS du même nom. Lancée en 2014, elle permet d’animer vos SMS en créant vos propres emojis animés (taille, couleur, etc.). Les animojis version Apple permettent de transformer votre visage et ses expressions en emoji animé, à tête d’animal ou non.

Si la fonctionnalité et la technologie diffèrent l’une de l’autre, le nom reste le même et peut créer la confusion, d’autant que les deux applications sont disponibles dans le store d’Apple. Pour Emonster, la justice doit trancher, il ne peut en rester qu’un.

Un vol délibéré

Dans sa plainte, l’entreprise nippone assure qu’Apple a subtilisé son nom en toute connaissance de cause, la firme à la pomme ne pouvant ignorer l’existence d’une app se trouvant sur son store. En outre, Apple aurait proposé d’acquérir la marque, mais s’est vu opposer une fin de non-recevoir. Pour sa défense, Apple assure qu’en raison d’une erreur de dépôt, Emonster a pu enregistrer la marque Animoji via une entreprise inexistante, rendant caduque la détention de la marque.

Apple a déposé une requête en annulation en septembre dernier pour faire annuler le dépôt de marque, une procédure est donc en cours. De son côté, Emonster réclame un montant non communiqué en dommages et intérêts et la cession immédiate de l’utilisation du nom Animoji par Apple.

Source: Source