Comment la caméra de votre iPhone vous espionne dans la vie de tous les jours

iPhone

Par Mathieu le

Ne prenez pas à la légère votre smartphone. C’est un peu le message que veut nous faire passer Felix Krause. Ce développeur autrichien estime qu’Apple se doit de mieux réguler les permissions données aux applications tierces, notamment en ce qui concerne l’appareil photo de l’iPhone.

Autorisation à vie

Les faits sont simples : dès lors qu’un utilisateur accorde à une application l’autorisation d’utiliser l’appareil photo de son smartphone, les dégâts sont déjà faits. En résumé, et ce n’est pas une nouveauté, une application se permettra, et ce, sans limite de durée, de prendre le contrôle des capteurs photo avant et arrière de votre téléphone. Le pire, c’est qu’elle peut même prendre des clichés et vidéos à votre insu, lorsqu’elle se trouve en tâche de fond. Et le tout peut alors être récupéré par des espions qui se chargeront de revendre le tout à des tiers.

Felix Krause, qui alerte les consommateurs sur ce phénomène depuis un petit moment, a ainsi développé un fausse application de réseau social (disponible sur GitHub). Sur celle-ci, les utilisateurs doivent absolument publier une photo de profil et donner ainsi l’accès à leur appareil photo. La chose faite, ils verront finalement que de nombreux clichés ont été réalisés en temps réel sans qu’il n’ait spécifiquement demandé à ce qu’ils soient pris.

La demande de Felix Krause est donc simple : faire en sorte qu’Apple modifie son système d’exploitation afin de donner la possibilité aux utilisateurs d’effectuer des autorisations temporaires. Ainsi, ils pourront faire en sorte qu’une application n’ait accès à leur appareil photo qu’une seule fois, lorsqu’elle en a véritablement besoin, et que ce soit terminé. Si jamais elle venait à avoir besoin de prendre de nouveaux clichés, il faudrait ainsi à nouveau prévenir le propriétaire du smartphone. « La majorité des applications populaires d’iOS sont en position d’utiliser cet accès », explique Felix Krause au site 01net.com.

Android dans le même cas

Et si jamais Apple ne voulait pas mettre en place ces autorisations temporaires, il faudrait, toujours selon le développeur autrichien, qu’un indicateur en haut de l’écran soit intégré. Ce dernier pourrait être présent sous forme d’une LED s’activant avec la caméra, comme c’est le cas sur les MacBook par exemple. Mais Apple n’a jamais daigné répondre aux demandes de Felix Krause sur le sujet.

À noter que ces autorisations ne concernent pas que les iPhone puisque les smartphones Android aussi sont sujets à cette forme d’espionnage. La seule solution pour vous protéger est donc d’aller dans les réglages de votre smartphone et de supprimer manuellement les autorisations. Ou alors de ne jamais accepter qu’une application ne prenne le contrôle de votre appareil photo.

Source: Source