Mute : enfin une bande annonce pour le film de sf de Duncan Jones

Cinéma

Par Julien Paillet le

Projet de longue date du fils de David Bowie, Mute se dévoile enfin dans une bande annonce évoquant inévitablement le Blade Runner de 1982 et les Ghost in the shell de Mamoru Oshii et Rupert Sanders.      

En 2052, Leo est barman dans un Berlin en pleine ébullition. A cause d’un accident survenu durant son enfance, Leo perd l’usage de la parole et ne vit plus que pour sa séduisante petite-amie Naadirah. Quand elle disparaît sans laisser de trace, Leo se met à sa recherche et se retrouve dans les bas-fonds de la ville. Deux espiègles chirurgiens américains constituent les seuls indices qui le poussent à affronter ce milieu infernal afin de retrouver son amour. Voici pour l’histoire, à la fois classique et originale, que racontera le nouveau film du metteur en scène de Warcraft. Au casting, on retrouve notamment Alexander Skarsgard (la série True Blood), Paul Rudd (Ant Man), Justin Theroux (absolument incroyable dans The Leftovers) et Sam Rockwell (exceptionnel dans 3 Billboards).

Cyperbunk 2052

Les images de cette bande annonce dévoilent un univers de science fiction indéniablement séduisant. Même si le problème de l’originalité se pose dès lors que l’on place le film face aux piliers du genre (le chef d’oeuvre de Ridley Scott en tête), la direction artistique demeure suffisamment solide pour donner envie de découvrir le métrage de Duncan Jones dans son intégralité. Reste maintenant à savoir si l’attraction principale de Mute, à savoir sa ville futuriste, réussira à se diversifier durant l’intégralité de ses 2h06 de diffusion et parviendra à proposer des idées différentes de Strange Days, Blade Runner 2049, les jeux Deus EX ou encore le manga Akira.

 

Espérons également que Duncan Jones retrouvera ici l’intimisme touchant et profond de son premier effort (Moon, honteusement sortie directement en DVD en France) et qu’il nous fera oublier son très moyen Warcraft. Lorsque l’on sait que Mute est le premier scénario à avoir été écrit par Jones (et qu’il l’avait fait lire à l’époque à Sam Rockwell avant d’essuyer les refus des sociétés de production), on peut s’attendre à un métrage sincère qui aura certainement gagné en maturité artistique depuis sa toute première version écrite. Le film sortira chez Netflix (il va falloir s’y habituer) le 28 février prochain, quelques semaines seulement après Altered Carbon, autre création cyberpunk ambitieuse de la plateforme américaine qui viendra directement concurrencer la dernière oeuvre du metteur en scène de Source Code.