Les utilisateurs d’Android sont plus fidèles à leur OS que les propriétaires d’iPhone

Smartphone

Par Anne Cagan le

Une étude révèle que le pourcentage d’utilisateurs fidèles à Android est plus élevé que celui des usagers d’iOS. En 2013, c’était l’inverse mais la situation a commencé à changer dès 2014. Depuis Android n’a cessé de grimper.

Voilà une étude qui risque de raviver la petite “guéguerre” entre les fans d’Android et les apôtres d’Apple. Selon une étude du Consumer Intelligence Research Partners (CIRP) citée par TechCrunch, les premiers seraient en effet plus loyaux envers leur OS que les seconds.

Un taux de fidélité de 91 % pour Android

Le pourcentage de fidélité à Android a en effet atteint un niveau très élevé début 2016 et s’y maintient depuis: il est à l’heure actuelle de 91 % contre seulement 86 % sur iOS.

A quoi correspond ce taux de “fidélité” exactement ? Tout simplement au pourcentage de consommateurs américains ayant conservé leur OS lors de l’achat, l’année précédente, d’un modèle de smartphone plus performant.

En 2013, iOS était pourtant en tête

La situation n’a pas toujours été ainsi. En 2013, c’était les propriétaires d’iPhone qui se montraient le plus fidèles à leur OS. La situation a commencé à changer l’année suivante et Android n’a cessé de grimper depuis. De janvier 2016 à décembre 2017, le pourcentage de fidélité à Android fluctuait entre 89 et 91 % tandis que la loyauté à iOS restait bloquée dans une fenêtre comprise entre 85 à 88 %.

Les usagers restent désormais fidèles à leur OS

Vu qu’à l’heure actuelle, il n’y a plus que deux OS mobile, il semblerait que les utilisateurs fassent désormais le choix d’en sélectionner un, d’apprendre à le maîtriser, d’investir dans les applications et le stockage et de ne plus changer d’OS. Apple et Google, doivent maintenant trouver comment vendre des produits et des services à ces bases de clients fidèles”, indique Mike Levin, cofondateur associé de CIRP

La firme souligne cependant un point important concernant son étude: c’est le taux de personnes qui passent d’un OS à l’autre qui est mesuré, pas leur nombre.

“Nous savons qu’Android a une base d’utilisateurs plus importante qu’iOS. C’est la raison pour laquelle le nombre d’usagers qui passent d’Android à iOS est aussi voire plus important que le nombre d’utilisateurs qui passent d’iOS à Android. L’étude du nombre d’usagers tendrait, elle, plutôt à montrer que iOS récupère plus d’anciens utilisateurs d’Android qu’Android n’attire d’ex-usagers d’iOS”. 

Autant dire que le débat entre les propriétaires d’iPhone et de smartphones Android n’est pas prêt de se conclure.