Apple Park : La sécurité part en chasse contre les drones qui survolent le campus

Apple

Par Henri le

Que l’on apprécie ou non la marque, force est de constater que le nouvel Apple Park est une sacrée pièce d’architecture. Et les drones curieux ne sont plus les bienvenus.

Depuis le début de la construction de l’Apple Park, les amateurs de drones nous abreuvent de vidéos montrant l’ampleur du chantier, mais aussi son avancée. Des vidéos aériennes qui ont permis de se rendre compte de l’ampleur de ce chantier à environ cinq milliards de dollars.

Duncan Sinfield est un habitué du bâtiment qu’il a survolé de nombreuses fois durant son édification. Et même si ses plans sont particulièrement réussis, cela n’a pas l’air de plaire à la sécurité qui s’occupe du bâtiment.

Dans sa dernière vidéo, il explique qu’il ne reste plus beaucoup de temps avant que l’ensemble du campus soit complètement inaccessible aux drones. Pour sa récente tentative, il n’a fallu qu’une dizaine de minutes avant que deux Toyota Prius ne le localisent et lui demandent d’arrêter de voler et de s’en aller.

Un temps particulièrement limité qui lui fait penser que la firme s’est très probablement équipée d’un détecteur de drones. Il évoque à ce sujet le travail de la société Dedrone, située à San Francisco. Cette dernière s’est spécialisée dans la surveillance aérienne des entreprises, des résidences privées, des stades ou de tout autre lieu d’évènements.

L’entreprise se base sur l’utilisation de radars, d’antenne et de caméra fixes pour repérer les transmissions radio qui permettent au conducteur de communiquer avec son drone. Un système plutôt efficace qui fonctionne avant même que l’appareil ne prenne son envol, et permet même d’établir la marque et le modèle voire d’intercepter le flux vidéo.

Rangez votre DJI, y’a plus rien à voir.