Avec ce robot, il est loin le temps du calvaire pour monter ses meubles Ikea

Robots

Par Mathieu le

Monter un meuble Ikea requiert parfois une dextérité supérieure à la moyenne. Alors, imaginez devoir assembler toute une cuisine vendue par le fabricant suédois (et je parle en connaissance de cause). Un calvaire qui risquerait même de causer des divorces. Dans cette université de Singapour, on a bien compris toute la complexité que pouvait engendrer la mise en place de ces meubles et il a donc été décidé de créer un robot capable de les monter de façon autonome. Une réussite ?

Un client Ikea demandant à une machine de construire son meuble à chaussures (allégorie).

Ikea Family

Il est convenu depuis plusieurs années que les tâches répétitives et simples sont, professionnellement parlant, de plus en plus confiées à des robots. En 2004, les premières caisses automatiques arrivaient dans les hypermarchés de France, suscitant au passage de vives polémiques. Les machines vont-elles finir par remplacer l’homme dans sa fonction ? Un sujet délicat que nous n’aborderons pas ici, même s’il mériterait qu’on s’y attarde plus longuement.

Pourtant, le professeur Pham Quang Cuong et son équipe, qui officient à l’Université de technologie de Nanyang ont créé un robot que beaucoup aimerait obtenir. Ce dernier est en effet capable de monter, de façon autonome, des meubles Ikea en un temps record. Leurs travaux, impressionnants, ont même été publiés dans la revue Science Robotics du 18 avril dernier.

Mais alors, comment ce robot, plutôt volumineux, fonctionne-t-il ? Il est équipé d’une caméra en 3D, mais aussi de pinces au bout des bras qui lui permettent de détecter les différents éléments à assembler pour finir par les attraper et les monter ensemble. Dans le cas présenté en vidéo, la machine s’occupe de construire une chaise Ikea. Il aura fallu 11 minutes et 21 secondes pour qu’elle analyse les différents éléments qu’elle allait devoir assembler et 8 minutes 55 secondes pour tout monter.

Apprendre des humains

« Pour un robot, assembler une chaise Ikea avec une telle précision est bien complexe qu’il n’y paraît. Le travail d’assemblage, qui peut sembler naturel aux humains, doit être décomposé en différentes étapes, comme l’identification des différentes parties de la chaise, la force requise pour saisir les pièces, et s’assurer que les bras robotisés se déplacent sans se heurter l’un l’autre » explique le professeur Pham Quang Cuong.

Désormais, le but des chercheurs de l’Université de technologie de Nanyang est de rendre le robot encore plus autonome et de faire en sorte qu’il assimile de nombreux gestes et étapes d’assemblage avec l’aide des humains. Ainsi, peut-être verrons-nous un jour un robot de ce type dans les Ikea français qui évitera bien des tracas à de jeunes couples à la recherche des meubles de leurs rêves.