Netflix s’octroie déjà 14% du trafic internet français

Série

Par Elodie le

Le géant américain de la SVoD se fixe durablement en France. Déjà leader du secteur en seulement 4 ans de présence, il est le deuxième site générant le plus de trafic internet en France juste derrière Google. Un classement qui révèle la domination d’une poignée d’acteurs.

Stranger Things

Alors que Netflix bouleverse déjà les codes de la télévision aux États-Unis en captant plus d’abonnés que les chaînes du câble et en s’attribuant plus d’un tiers du trafic internet américain, la plateforme de SVoD s’installe doucement, mais sûrement dans le paysage français en s’arrogeant déjà 14% du trafic internet.

L’année dernière, l’Arcep estimait sa part du trafic internet hexagonal à 9% en 2016. Aujourd’hui, les données fournies au régulateur par les principaux fournisseurs d’accès internet (Orange, SFR, Bouygues et Free) fixent donc cette part à 14%, juste derrière Google qui frôle les 20%, et devant les sociétés américaines Akamai et Facebook avec respectivement 10 et 6% du trafic internet.

America First

Ces quatre fournisseurs de contenus, tous américains, concentrent à eux seuls un peu moins de 50% du trafic internet français. Google principalement via YouTube, Akamai grâce à son réseau de diffusion de contenu – dont ceux de Microsoft et d’Apple, même si la firme à créé sa propre plateforme il y a deux ans – et Facebook avec sa mise en avant de la vidéo sur sa plateforme (Live et postées) et l’augmentation des chats vidéo sur WhatsApp et Messenger. Canal + n’arrive qu’en 7e position, devant Amazon Prime, arrivé il y a à peine un an en France.

Dans le même temps, le rapport sur la santé de l’Internet en France de l’ARCEP montre que la capacité totale des principaux FAI est passée de 8,4 Tb/s à 12,1 Tb/s, laissant apprécier l’envolée de Netflix.

source-Arcep

Netflix poursuit son échappée

Une part dont la marge de progression parait importante tant la croissance de Netflix en France et dans le monde est phénoménale. Depuis son arrivée en 2014, Netflix a déjà capté plus de 30% du marché français, laissant son principal rival Canal Play loin derrière avec 11,6% de parts de marché (étude annuelle du CNC).

L’ogre rouge compte désormais plus de 2,5 millions d’abonnés français et vise les 2,8 millions de souscriptions pour atteindre la rentabilité. Seuil qu’elle devrait franchir aisément cette année, la plateforme engrangeant 100 000 abonnés supplémentaires par mois.

Toutefois, elle pourrait trouver un rival de choix sur sa route si le deal entre OCS et Altice Studio est acté avant l’été.

Une alliance OCS et Altice Studio pour faire barrage à Netflix ?