Pour la première fois depuis son lancement en France, Free Mobile a perdu des abonnés

Business

Par Gaël Weiss le

Iliad vient de publier ses résultats financiers pour le premier semestre de l’année. Sans être désastreux, ils sont franchement inquiétants pour la société de Xavier Niel, puisque la branche mobile vient pour la première fois de son histoire de perdre des abonnés. Free tempère en expliquant qu’il s’agit essentiellement d’abonnés au forfait à 2 euros, mais ne peut nier la vérité : son modèle basé sur des offres low cost s’essouffle.

L’information avait été éventée au début du mois d’août par Bloomberg : pour la première fois de sa courte histoire, Free Mobile a perdu des abonnés durant le premier semestre de 2018. Le communiqué de presse qui accompagne les résultats financiers de Free se veut toutefois rassurant. « La base totale recule de 70 000 abonnés sur la période en raison de la baisse du nombre d’abonnés à l’offre à 2 euros/mois », mais, précise Free, « la base d’abonnés au forfait Free 4G illimitée croît de 500 000 abonnés sur le premier semestre 2018, malgré une intensification des promotions concurrentes au 2e trimestre ».

Ce qui n’est toutefois pas assez pour voir sa base de client croître encore, comme c’était le cas depuis 2012. Au 30 juin 2018, Free Mobile disposait alors 13,62 millions de clients, contre 13,69 millions à la fin de l’année dernière. Free indique toutefois que « sur la période juillet/août, les recrutements nets sont redevenus positifs sur le mobile ». Des recrutements très certainement aidés par l’arrivée du forfait « Série Spéciale » à 8,99 euros lancé en juillet dernier.

Les prix bas ne sont plus un arguments suffisant pour attirer de nouveaux clients

Free a beau préciser que la chute est désormais endiguée, il est toutefois en difficulté. La marque est consciente de faire face à un « contexte de marché très concurrentiel ». Il faut dire que depuis le début de l’année les trois autres opérateurs multiplient les offres de forfait mobile à bas prix et n’hésitent parfois même plus à prolonger ces offres « à vie », comme c’est le cas de SFR, par exemple. Free n’est désormais plus l’unique opérateur à bas prix et parvient de moins en moins à convaincre de nouveaux clients sur cet unique argument. Son modèle low-cost a vécu, il est désormais temps de passer à autre chose.

Moins d’abonnés dans le fixe, mais plus de clients fibrés

Sur le fixe, Free ne se porte pas beaucoup mieux. Ce n’est pas une première, mais Free a perdu quelque 47 000 clients entre le début de l’année et le 30 juin. Mais là encore, il faut relativiser ce chiffre, étant donné que le nombre d’abonnés fibre a explosé à + 178 000 abonnés.

Free peut toutefois se montrer plus serein dans le domaine du fixe. La société de Xavier Niel devrait en effet bientôt annoncer de nouvelles boxes – dont de nombreux détails ont déjà fuité – qui attireront de nouveaux abonnés. Une annonce que l’on attend toujours, mais qui devrait intervenir avant la fin du mois de septembre.

11 réponses à “Pour la première fois depuis son lancement en France, Free Mobile a perdu des abonnés”

  1. Son modele s’essoufle ? quel modele ? le modele à zero euros sans internet ? le fait est que le forfait à zero euro a toujours été minoritaire et peu utile, l’autre fait principal a retenir, c’est que le forfait principal n’a pas du tout été impacté bien au contraire….

  2. le modèle économique qui s’essouffle? ben voyons. ce n’est pas le modèle économique le problème, mais la qualité de réseau qui laisse à désirer. j’ai été un fervent free mobiliste, mais à force de se prendre des "blackout réseaux" dans les dents sans même qu’on, puisse le savoir (tel tjs en 4g et tout ), ça n’aide pas.

    perso je suis parti parce que je dois assurer des astreintes et je peux pas me permettre de passer des journées entières avec le téléphone qui accroche pas le réseau. de plus, depuis que je suis parti les gens m’entendent au téléphone.

    d’accord ils se développent, mais depuis le temps ils auraient dût améliorer la qualité.

  3. Ton avis est valable pour ton secteur (et d’autres, bien entendu :)), mais il n’en est pas une vérité universelle.

    De mon côté, depuis que j’ai quitté free pour une offre moins chère, j’en avais marre de ne pas pouvoir bénéficier des tarifs des "nouveaux clients", et c’est justement depuis que je galère. J’ai certes une meilleure connexion au boulot (4G, avant, je devais sortir de mon bâtiment pour l’avoir), mais à la maison, c’est n’importe quoi.

    Je switch en permanence d’antenne et de réseau type de réseau (3G/4G), ce qui m’empêche de décrocher, coupe mes conversations téléphonique, parfois les raccroche, etc. Alors qu’avant je n’avais jamais eu ce soucis une seule fois.

    Comme quoi, tu vois. Chacun ses problèmes, et tous les opérateurs en ont. Faut savoir tempérer avant de cracher sur la soupe.

  4. C’est juste la qualité globale de la réception qui est clairement insuffisante. Si le débit internet en roaming était honnête, pourquoi pas, mais là, faut pas abuser.

  5. mon secteur est considéré comme très bon. je suis conscient qu’il s’agit pas d’une vérité universelle, mais le peu de personnes avec qui j’ai discuté sur internet en sont arrivé à la même conclusion que moi.

    tu as du mal à capter le réseau chez toi, tant mieux. le problème que j’ai eu c’est que le téléphone indique toute la journée que j’ai du réseau trop qualité, mais pour ceux qui essayaient de me joindre, j’étais hors réseau.

  6. Alors je te conseille de discuter un peu plus hors de ton cercle ou sur des sites un peu plus objectifs que des forums où les gens sont là pour vomir plus qu’autre chose.

    La preuve, tu viens de discuter avec quelqu’un qui a une très bonne opinion de free. Et cela day one.

    Quoi qu’il en soit, tout ça pour dire que c’est ton opinion, et cela n’apporte pas grand chose de venir l’exposer car il y a la même chez tous les opérateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *