Pour la première fois depuis son lancement en France, Free Mobile a perdu des abonnés

Business

Par Gaël Weiss le

Iliad vient de publier ses résultats financiers pour le premier semestre de l’année. Sans être désastreux, ils sont franchement inquiétants pour la société de Xavier Niel, puisque la branche mobile vient pour la première fois de son histoire de perdre des abonnés. Free tempère en expliquant qu’il s’agit essentiellement d’abonnés au forfait à 2 euros, mais ne peut nier la vérité : son modèle basé sur des offres low cost s’essouffle.

L’information avait été éventée au début du mois d’août par Bloomberg : pour la première fois de sa courte histoire, Free Mobile a perdu des abonnés durant le premier semestre de 2018. Le communiqué de presse qui accompagne les résultats financiers de Free se veut toutefois rassurant. « La base totale recule de 70 000 abonnés sur la période en raison de la baisse du nombre d’abonnés à l’offre à 2 euros/mois », mais, précise Free, « la base d’abonnés au forfait Free 4G illimitée croît de 500 000 abonnés sur le premier semestre 2018, malgré une intensification des promotions concurrentes au 2e trimestre ».

Ce qui n’est toutefois pas assez pour voir sa base de client croître encore, comme c’était le cas depuis 2012. Au 30 juin 2018, Free Mobile disposait alors 13,62 millions de clients, contre 13,69 millions à la fin de l’année dernière. Free indique toutefois que « sur la période juillet/août, les recrutements nets sont redevenus positifs sur le mobile ». Des recrutements très certainement aidés par l’arrivée du forfait « Série Spéciale » à 8,99 euros lancé en juillet dernier.

Les prix bas ne sont plus un arguments suffisant pour attirer de nouveaux clients

Free a beau préciser que la chute est désormais endiguée, il est toutefois en difficulté. La marque est consciente de faire face à un « contexte de marché très concurrentiel ». Il faut dire que depuis le début de l’année les trois autres opérateurs multiplient les offres de forfait mobile à bas prix et n’hésitent parfois même plus à prolonger ces offres « à vie », comme c’est le cas de SFR, par exemple. Free n’est désormais plus l’unique opérateur à bas prix et parvient de moins en moins à convaincre de nouveaux clients sur cet unique argument. Son modèle low-cost a vécu, il est désormais temps de passer à autre chose.

Moins d’abonnés dans le fixe, mais plus de clients fibrés

Sur le fixe, Free ne se porte pas beaucoup mieux. Ce n’est pas une première, mais Free a perdu quelque 47 000 clients entre le début de l’année et le 30 juin. Mais là encore, il faut relativiser ce chiffre, étant donné que le nombre d’abonnés fibre a explosé à + 178 000 abonnés.

Free peut toutefois se montrer plus serein dans le domaine du fixe. La société de Xavier Niel devrait en effet bientôt annoncer de nouvelles boxes – dont de nombreux détails ont déjà fuité – qui attireront de nouveaux abonnés. Une annonce que l’on attend toujours, mais qui devrait intervenir avant la fin du mois de septembre.