Profitez-en, l’application Inbox de Google va bientôt être complètement supprimée

apps

Par Mathieu le

« S’il vous plait, ne la supprimez pas ! » ou « Pourquoi faire ça ? ». Voilà quelques commentaires rédigés sur la page de téléchargement d’Inbox, le service de messagerie de Google qui cohabitait avec Gmail depuis plusieurs années.  Et malgré ce profond attachement que lui portent ses utilisateurs, l’application va bien être supprimée en mars 2019.

Gmail dévore Inbox

« Gmail ne cesse de s’améliorer et intègre à présent les fonctionnalités les plus performantes d’Inbox. Dans la nouvelle version de Gmail, vous retrouverez des flux de travail semblables à ceux que vous avez appréciés dans Inbox. Nous ne proposerons plus d’assistance pour Inbox à partir de mars 2019. » Le message de Google, que l’on peut lire dans ce communiqué, est clair et simple. Désormais, la firme va se concentrer sur Gmail et, on l’espère, penser cette application de façon un peu plus évoluée.

Inbox a été lancée en 2014 et était une version plus expérimentale de Gmail. Pour beaucoup, elle servait de tremplin aux idées des équipes de Google. « Inbox by Gmail a été un endroit idéal pour expérimenter de nouvelles idées telles que les snoozing de courriels, ainsi que les dernières expériences basées sur l’IA, telles que Smart Reply, Nudges et les notifications prioritaires pour vous aider à rester productif » peut-on lire. Et c’est une réalité. Il faut comprendre que les deux services de messagerie, qui renvoyaient finalement vers la même source, ont fini par se court-circuiter. Ainsi, depuis la récente mise à jour majeure effectuée sur Gmail, Google prouvait nettement sa volonté de prioriser cette application pour ne plus avoir à travailler sur deux projets en parallèle.

Le problème, c’est qu’Inbox était considéré comme visionnaire et, bien souvent, les nouvelles fonctionnalités qui lui étaient implantées se trouvaient rapidement ajoutées à Gmail dans les semaines/mois qui suivaient. Désormais, il faudra donc faire avec le seul service classique de messagerie de Google, qui prendra sûrement moins de risques et ne bénéficiera pas de tant de fonctionnalités. Une nouvelle bien décevante.