Microsoft va se servir de l’IA pour détecter les inconscients qui fument à la pompe

Ville de Geeks

Par Henri le

La firme de Redmond s’est associée à Shell pour détecter et prévenir ce comportement particulièrement dangereux.

Tout le monde sait qu’il ne faut pas fumer à la pompe à essence (ou tout court) mais cela n’empêche pas certains de le faire. Un problème sur lequel Microsoft a décidé de se pencher en faisant une nouvelle fois appel à l’intelligence artificielle.

Le géant de l’informatique s’est associé avec Shell pour concevoir un système alertant automatiquement les employés d’une station-service lorsqu’un fumeur vient faire le plein d’essence. Ce sont les ingénieurs de l’équipe Microsoft Azure qui l’ont mis au point, comme le précise le site The Next Web.

Ce dernier analyse en direct les images filmées par une caméra et l’intelligence artificielle repère les personnes en train de fumer, ou en train d’allumer une cigarette. Pour que cela fonctionne le plus rapidement possible, les ingénieurs ont voulu qu’une partie de la reconnaissance faciale puisse fonctionner en local, sans l’aide du cloud.

Une fois qu’elle a repéré un comportement à risque, signalé par un indicateur rouge, elle transfère les données (via le cloud) à une IA secondaire, qui décide ou non d’alerter le personnel de la station-service.

Un système en deux temps, qui permet de ne pas submerger les serveurs du cloud, comme l’explique Daniel Jeavons, directeur général de la Data Science chez Shell.

« Chacun de nos points de vente a peut-être six caméras et capture environ 200 mégaoctets par seconde de données. […] Si vous essayez de télécharger tout cela dans le cloud, cela devient rapidement ingérable à grande échelle. Le Edge Computing intelligent nous permet d’être sélectifs sur les données que nous transmettons au cloud.

Ce processus est détaillé dans la vidéo ci-dessous.

Comme souvent, cette technologie pourrait être étendue à d’autres applications, notamment la surveillance et la prédiction des pannes de matériel industriel.