La Freebox V7 va-t-elle ENFIN être présentée le 20 novembre prochain ?

Télécom

Par Mathieu le

La Freebox V7, c’est pour quand ? Cette question, nombreux sont ceux à se la poser alors que Xavier Niel se montre peu loquace sur le sujet. Après avoir tweeté sur le sujet il y a un mois et demi et laissé entendre que l’annonce était imminente, le compte Georgette, à priori tenu par Free, a refait des siennes avant-hier.

« Accélérer internaitte à la campagne »

Et si la « Mamie du Cantal » venait enfin de dévoiler la date de présentation de la Freebox V7 ? C’est une vraie probabilité à prendre en compte puisque Georgette, le compte très certainement tenu secrètement par Free a donné de précieuses informations le 7 novembre dernier. À en croire les dernières déclarations de leur fausse mamie, la nouvelle version de la box internet devrait être présentée le 20 novembre prochain, comme on peut le constater dans les tweets suivants :

Le 20 novembre est un mardi et c’est justement ce jour précis que choisit Free pour faire ses annonces et notamment ses résultats trimestriels. Xavier Niel avait pourtant confirmé que la « date était fixée » et que l’annonce de cette nouvelle Freebox se ferait « vers la rentrée, entre le 20 août et le mois d’octobre ». Problème : on est déjà le 9 novembre. Il va donc falloir faire vite pour présenter un produit forcément très scruté par les spécialistes, mais aussi les clients.

Au final, cette Freebox V7 pourrait être le premier modèle véritablement novateur depuis décembre 2010 et la Freebox Révolution. On attend beaucoup de cette nouvelle mouture qu’on annonce déjà un peu partout comme « haut de gamme » et surtout « très disruptive ». Au programme ? Une box fortement connectée, disposant d’une barre de son et/ou d’un assistant vocal et certifié Android TV. De plus, le modèle de base pourrait être équipé de spécificités techniques plus qu’intéressantes :

  • CPU : 8 cœurs Qualcomm Kryo 280 (4 x 2,45 GHz + 4 x 1,9 GHz) (Snapdragon 835)
  • GPU : Adreno 540 (Support OpenGL ES 3.2, OpenCL 2.0, Vulkan et DirectX12)
  • Camera ISP (Processeur de traitement d’image numérique) : Qualcomm Spectra 180
  • DSP (Processeur de signal numérique) : Qualcomm Hexagon 682
  • Modem Snapdragon X16 : LTE catégorie 16 (1 Gb/s download/150 Mb/s upload), WiFi 2×2 MU-MIMO 802.11ac (802.11ad optionnel), Bluetooth 5.0
  • Audio : processeur Qualcomm Aqstic Audio (support 32 bit/384kHz)
  • Vidéo : UltraHD capture @ 30 fps ; 4K UltraHD playback @ 60 fps ; H.264 (AVC), H.265 (HEVC), VP9
  • Plateforme de sécurité : Qualcomm Haven (biométrie et certifications)
  • Gravure : 10 nm FinFET
  • Capacité HDMI supplémentaire

Si tout cela se confirme, Free deviendrait alors un pionnier en ce qui concerne la box internet « all-in-one ». Le but est clair pour la société de Xaviel Niel : rattraper son retard par rapport à ses concurrents et réussir à développer son offre fibre, encore très peu répandue en France (734.000 abonnés à la fibre, pour 7,9 millions de prises disponibles). Alors qu’on avance déjà que plusieurs modèles de box pourraient être présentés durant la conférence du 20 novembre prochain, cette solution permettrait ainsi au groupe d’augmenter significativement ses tarifs, notamment pour les moutures « haut de gamme ». En espérant que la « Mamie du Cantal » ne nous ait pas bernés, encore une fois.