Facebook va renommer Instagram et WhatsApp et y inclure son nom

Android

Par le

Instagram et WhatsApp vont bientôt être renommées en Instagram by Facebook et WhatsApp by Facebook. La première étape d’une vaste opération de re-branding.

WhatsApp et Instagram vont bientôt changer de nom, révèle The Information. Enfin, en partie. Les deux applications vont être renommées “WhatsApp by Facebook” et “Instagram by Facebook”. A l’heure actuelle, il n’existe aucune certitude sur la façon dont ce nouveau nom sera imposé au public. The Independant croit savoir que ces nouveaux noms apparaîtront bel et bien sur les différents Stores, mais pas sur l’écran d’accueil des différents appareils.

D’après la maison-mère, il s’agit d’une manière “d’être plus clair sur les produits et services qui font partie de Facebook”… à moins qu’il ne s’agisse de vampiriser la popularité de deux plateformes populaires, pour la drainer vers Facebook qui l’est aujourd’hui beaucoup moins. Une réhabilitation à marche forcée qui laisse évidemment sceptique. On ne peut pas s’empêcher d’y voir une tentative désespérée de doper artificiellement la cote d’amour d’une plateforme en perdition, la faute à une image vieillissante et à des scandales répétés. “Vous n’aimez pas Facebook ? Mais si enfin, vous adorez ça ! La preuve, vous aimez Instagram, et Instagram, c’est Facebook !” Et si l’approche vous semble douteuse et contestable, vous n’êtes pas au bout de vos peines. En effet, cette modification s’inscrit dans une opération de plus grande envergure, qui vise à fusionner complètement les messageries des trois services à l’horizon 2020.

Volte-Face(book)

Cela constitue un changement de cap radical pour l’entreprise, qui avait pourtant commencé sur le chemin opposé en séparant Messenger de Facebook. Cette modification permettra, par exemple, d’envoyer des DMs Instagram directement dans des chats WhatsApp, ainsi que toutes les autres combinaisons possibles. Une mesure justifiée par la volonté de faire de Facebook une plateforme “concentrée sur le respect de la vie privée”. Même si au premier abord, on ne voit pas vraiment en quoi cette mesure aurait un quelconque rapport avec la vie privée, devenu l’argument passe-partout magique de Facebook à chaque changement depuis Cambridge Analytica.

Mais outre cette opération de “re-branding”, il pourrait y avoir un autre objectif inavoué. En centralisant toutes les messageries en un seul et même service de communication, Zuckerberg espère certainement rattraper son retard en la matière. A l’heure actuelle, l’entreprise basée à Menlo Park en Californie ne dispose pas d’une offre centralisée comme Google ou Apple avec ses iMessages. Avec l’arrivée du RCS, ces deux mastodontes devraient encore faciliter la communication via leurs services.
Facebook espère donc rivaliser en permettant aux utilisateurs de ne plus avoir à jongler entre les différentes applications pour retrouver un message ou contacter quelqu’un, ce qui en ferait immédiatement une solution plus pratique. Reste à voir si cette stratégie va payer.