Le sous-sol de la face cachée de la Lune est particulièrement poussiéreux

Espace

Par Felix Gouty le

Le rover chinois Yutu 2 continue de dévoiler les secrets de la face cachée de la Lune. Plus récemment, il a permis aux scientifiques de connaître plus finalement la composition très poreuse du sous-sol lunaire.

La face cachée de la Lune.
Crédits : Pixabay.

La Lune n’a pas eu un passé très facile. Elle garde à sa surface les traces de milliers d’impacts météoritiques. Ces traces ne se manifestent pas que sous la forme de gigantesques cratères. Elles sont aussi observables par les multiples couches de débris et de poussière qui peuplent le sol lunaire. Le seul engin spatial posté sur la face cachée de la Lune en a désormais la preuve. Il y a un an, le rover chinois Yutu 2 se posait dans le versant de son pôle sud, qu’il n’est jamais possible de voir depuis la Terre. Pour réaliser cette mission sans précédent, appelée Chang’e-4, l’Administration spatiale nationale chinoise (CNSA) a lancé parallèlement un satellite, Queqiao, qui permet de faire le relai entre les astronomes et le rover. Les ondes radios, émises d’un côté ou de l’autre depuis la Terre ou Yutu-2, traversent en effet difficilement la masse rocheuse de la Lune. Autrement dit, c’est grâce au satellite Queqiao que la face cachée de la Lune peut communiquer avec la Terre.

Dernièrement, Yutu-2 est parvenu à étudier le sous-sol lunaire. Le rover est équipé d’un radar pénétrant qui envoie des ondes sonores dans le sol, jusqu’à 40 mètres de profondeur. Lorsqu’elles rebondissent, elles sont détectées par le rover qui analyse en détails le temps de réponse. Cela lui permet ainsi d’en déduire la composition des couches superficielles de notre satellite naturel. Parmi les résultats de cette analyse géologique publiée dans la revue Science Advances, les scientifiques chinois ont constaté que le sous-sol lunaire était extrêmement poreux. Il serait constitué de multiples couches de poussière lunaire, ou régolithe, elles-mêmes composées de débris de tailles diverses. Les chercheurs se sont surtout aperçus que le sol analysé au sud de la face cachée de la Lune était plus perméable que dans d’autres zones précédemment étudiées sur la face visible. Ils en concluent que le passé géologique de la Lune n’est peut-être pas aussi simple qu’il n’y paraissait. Mieux connaître la composition du sol lunaire reste essentiel pour les astrophysiciens mais aussi les astronautes, dont le retour sur la Lune est imminent. Leur lieu d’atterrissage sera, en effet, finement programmée en fonction de nombreux paramètres et, notamment, la situation géologique du site ciblé.

Les Aventures de Tintin -...
22 Commentaires
Les Aventures de Tintin -...
  • Société: Moulinsart
  • Date de parution: 2019
  • Thème: Tintin
  • État: Neuf