Coronavirus : non, la cocaïne ne permet pas de tuer le virus

Général

Par Julie Hay le

Sur les réseaux, une rumeur circule et inquiète les autorités françaises. Un internaute affirme que la cocaïne serait efficace contre le COVID-19. Rapidement, le ministère de la Santé a démenti l’information.

Alerte Fake News. Depuis le début de l’épidémie, nombreuses sont les rumeurs qui circulent sur un remède contre le coronavirus. Les réseaux sociaux deviennent le lieu de prédilection des diffuseurs de fausses informations, et l’une d’entre elle a suscité l’intérêt du gouvernement français. Le 3 février dernier, Bizzle Osikoya, un entrepreneur nigérian, a partagé une image qui a enflammé la toile. Celui qui dispose pourtant d’un compte certifié, a diffusé l’image d’un faux reportage qui affirme que la cocaïne pourrait tuer le virus. Pour enrayer la fausse rumeur, le Ministère des Solidarités et de la Santé a rapidement partagé un message d’information. “Non, la cocaïne ne protège pas contre le COVID19. C’est une drogue addictive provoquant de graves effets indésirables et nocifs pour la santé des personnes”.

La supercherie est le fruit d’un montage sur un générateur de Breaking News, comme l’explique l’association autrichienne Mimikama. Grâce à cet outil, l’utilisateur peut créer un titre et un bandeau et ainsi imiter la configuration des images en provenance de chaînes d’informations. Pour rendre plus crédible cette source, Bizzle Osikoya a photographié son écran d’ordinateur, remarque LCI.

La guerre que mène Twitter contre les Fake News est loin d’être terminée. Si le réseau social faisait en 2019 l’acquisition de la société Fabula AI pour lutter contre le phénomène, certaines publications parviennent encore à passer entre les mailles du filet. En France, seules les fausses informations susceptibles de troubler l’ordre public et d’altérer la sincérité des scrutins peuvent être signalées. Ce mois-ci, la plateforme s’est lancée dans l’étiquetage des contenus falsifiés et plusieurs tweets ont déjà fait les frais de cette nouvelle politique. Donald Trump a d’ailleurs vu l’une de ses publications étiquetée “manipulated media”. En ce qui concerne le coronavirus COVID-19, Twitter met désormais en avant le site du gouvernement français et les informations relatives au virus.

Source: LCI