Crise sanitaire : Google ouvre un site d’information sur le virus SARS-CoV-2

politique

Par Felix Gouty le

Google a lancé un site web dédié à la pneumonie virale COVID-19 avec toutes les informations nécessaires et toutes les adresses utiles pour les citoyens américains. Bientôt, grâce à lui, ces derniers pourront savoir s’ils doivent être dépistés et, si oui, où se rendre pour effectuer le test.

Alors que la pandémie de pneumonie virale COVID-19 continue de paralyser une partie du monde, il est parfois difficile de discerner le vrai du faux ou même de savoir où trouver l’aide nécessaire. Google s’est rapidement emparé du sujet et a ainsi réalisé un site très complet sur le sujet : google.com/covid19/. Si ce site n’est pour l’instant qu’en anglais, il devrait bientôt être traduit en plusieurs langues et comporter de nouvelles fonctionnalités. Pour l’heure, il ne rassemble que les liens utiles vers les sites gouvernementaux américains ainsi que plusieurs vidéos explicatives, rappelant les gestes et mesures préventives à effectuer pour éviter d’être contaminé ou de contaminer autrui. Google a aussi ajouté un volet d’informations, automatiquement traduit en plusieurs langues, pour chaque recherche “coronavirus” ou “covid-19” sur son portail de recherche.

Le haut de la page d’accueil du site Google dédié au COVID-19 (Crédits : Google).

À l’origine, tel que l’avait déclaré le président des États-Unis, Donald Trump, ce site devait permettre aux citoyens américains de remplir un formulaire afin de savoir s’il devait être testé et, si oui, où se rendre pour être dépisté. Google compte toujours insérer cette fonctionnalité à l’avenir mais, pour l’instant, cette mesure est irréalisable aux États-Unis. Comme l’indique Gizmodo, les “drive-in” de dépistage (où se présenter, en voiture, pour passer un test rapide) prévus d’être installés dans tout le pays ne sont pas encore accessibles. 47 d’entre eux, dans les 12 États les plus touchés, devraient être ouverts dans quelques jours. Seule Verily, une filiale d’Alphabet (l’entité englobant Google), a mis à disposition des Californiens un tel formulaire en ligne. Ce système de dépistage de masse n’aurait pas encore été mis en place en France, par manque de moyen, selon Les Échos. Des tests de dépistage seraient possibles dans certains laboratoires ou dans les hôpitaux à certains prix. Seuls les patients atteints de symptômes graves seraient automatiquement dépistés. Le collectif Alliance Digitale a néanmoins ouvert un questionnaire en ligne pour permettre aux sondés d’être conseillé sur la marche à suivre, selon leur état médical.

Source: Gizmodo