Le cadeau du télescope Hubble pour ses 30 ans

Espace

Par Olivier le

Cela fait 30 ans que le téléscope Hubble scrute l’espace. Pour fêter cet anniversaire, la Nasa dévoile un cliché impressionnant de deux nébuleuses.

Crédit : NASA
Crédit : NASA

NGC 2020, en bleu, et NGC 2014, la géante rouge, n’auront jamais été aussi belles ! Ces deux nébuleuses ont été immortalisées par le télescope spatial Hubble, qui fêtait les 30 ans de sa mise en activité. Ces amas d’étoiles sont situés dans le grand nuage de Magellan à 163.000 années lumières de la Terre. Autant dire qu’elles sont inaccessibles… mais pas pour Hubble, heureusement.

Un récif cosmique mis en image

L’image a été baptisée « récif cosmique » en raison de la ressemblance de NGC 2014 avec un récif de coraux flottant dans une vaste mer d’étoiles. Il faut garder les proportions de ces nébuleuses à l’esprit : certaines étoiles de NGC 2014 sont des monstres ! Sa pièce maîtresse est un groupe d’étoiles chacune 10 à 20 fois plus massive que notre soleil. NGC 2020 s’est formée à partir d’une étoile solitaire 200.000 fois plus lumineuse que notre soleil !

Ce cliché spectaculaire célèbre une des plus belles inventions humaines : c’est le 24 avril 1990 que le télescope Hubble décollait d’une navette spatiale Discovery. Le lendemain, il était déployé en orbite et a commencé son travail d’exploration du vaste horizon qui nous entoure. « Comme aucun autre télescope spatial avant lui, Hubble a rendu l’astronomie pertinente, attrayante et accessible aux personnes de tous les âges », se réjouit la Nasa. « L’imagerie produite par le télescope a redéfini notre vision de l’univers et notre place dans le temps et l’espace ».

Hubble a aidé à mesurer l’accélération de l’expansion de l’univers. Le télescope a permis de déterminer que les trous noirs étaient communs dans l’univers, de caractériser les atmosphères des planètes autour d’autres étoiles, de relever les changements météo des planètes de notre système solaire… Il a aussi chroniqué la naissance et l’évolution des étoiles et des galaxies.

Le vénérable télescope, qui a fourni 1,4 millions d’observations et de données et généré 17.000 publications scientifiques, va rester en activité pendant encore quelques mois. Il prendra ensuite sa retraite dans le courant de l’année prochaine, puisqu’il sera remplacé par James Webb.

Source: Nasa