Chez Tesla, des batteries longue durée et du retard pour le Roadster

Automobile

Par Olivier le

Dans une voiture électrique, le composant le plus important, c’est bien sûr… la batterie ! C’est aussi un des éléments les plus chers. Tesla aurait trouvé le moyen de produire des batteries à bas coût qui auront un impact important sur le prix de ses véhicules.

Crédit : Tesla
Crédit : Tesla

Tesla prévoit de lancer une batterie low cost et longue durée dans ses Model 3 destinés à la Chine, selon l’agence de presse Reuters. La production de ces nouveaux modèles débuterait plus tard cette année, voire au début de l’année prochaine. Puis ce sont les voitures américaines et européennes du groupe qui en profiteront. L’objectif du constructeur automobile est de baisser les prix de son véhicule au niveau des voitures à motorisation traditionnelle.

Des batteries avec une longueur d’avance

Ces nouvelles batteries à la densité et à la capacité plus élevées utilisent des innovations chimiques (avec très peu ou pas du tout de cobalt) et des matériaux qui réduisent la pression interne, ce qui leur permet de stocker davantage d’énergie sur des périodes plus longues.

Elon Musk devrait lever le voile sur ces batteries de nouvelle génération durant un événement « Battery Day » à la fin du mois. Ces composants pourraient avoir une durée de vie d’un million de miles (1,6 million de kilomètres). Au-delà de cette autonomie appréciable, ces batteries permettraient aussi à Tesla de concurrencer des fournisseurs d’électricité traditionnels, puisqu’elles peuvent aussi servir à alimenter des entreprises et des particuliers.

En attendant la confirmation de cette nouvelle, Tesla doit toujours composer avec des capacités de production qui ne suffisent pas toujours à concrétiser les rêves d’Elon Musk. Il y a trois ans, le constructeur dévoilait la deuxième version du Roadster, impressionnante sportive dont les premières unités devaient sortir cette année.

Lors d’une interview, le patron de Tesla a indiqué avoir établi une liste de chantiers prioritaires : l’agrandissement de la Gigafactory de Shanghai, la construction de l’usine à Berlin, la Model Y, le camion Semi et le monstre Cybertruck sont des sujets de premier ordre. Mais pas le Roadster, qui pourrait bien attendre 2022, au grand désespoir des amateurs de vitesse…

Source: Reuters