Facebook s’attaque à son tour à Apple et la taxe de l’App Store

Apple

Par Felix Gouty le

Facebook vient d’introduire un système de réservation payant à des événements directement sur smartphone, dans le but de soutenir les créateurs et entreprises événementielles. Apple ne l’entend évidemment pas de cette oreille et taxera quand même 30% des revenus ainsi générés. En réaction, Facebook n’hésitera plus à le faire savoir à ses utilisateurs.

Crédits : @geralt via Pixabay

Ce vendredi, Facebook a déployé une nouvelle option qui devrait rendre la vie plus facile pour les petites entreprises événementielles d’une vingtaine de pays. Si vous voulez suivre un cours de cuisine ou réserver votre place à une projection cinématographique en plein air, il vous suffira de vous rendre sur la page Facebook de l’événement consacré et d’y effectuer directement votre achat. Par ailleurs, Facebook, par le biais de Fidji Simo interrogé par The Verge, promet « de ne collecter aucune commission de ces achats en ligne pour au moins l’année à venir, afin de soutenir les créateurs et les petites entreprises. » L’idée est de faciliter la reprise économique des secteurs culturels et événementiels tout en exploitant la nouvelle plateforme Facebook Pay de l’entreprise de Mark Zuckerberg. Cependant, qui dit application mobile et achats par téléphone, dit forcément taxation d’Apple sur iPhone. En effet, comme le prévoit les consignes d’adhésion à l’App Store d’Apple, chaque transaction effectuée sur une application sous iOS doit verser automatiquement 30% du revenu généré à la firme de Cupertino. Cette réalité – à l’origine du conflit actuel très médiatisé entre Epic Games, avec son jeu Fortnite, et Apple – semble grandement fâcher Facebook.

A gauche, une réservation pour un événement sur iPhone avec la mention « Apple taxera 30% de votre achat ». A droite, la même réservation sur un smartphone sous Android avec la mention « Facebook ne taxera pas votre achat » (Crédits : Facebook).

« Nous avons demandé à Apple de réduire sa taxe de 30% sur l’App Store ou de nous permettre d’intégrer Facebook Pay à l’appli principale Facebook afin d’absorber l’ensemble des coûts (pour ne laisser que les bénéfices) aux entreprises mises en danger par la crise du COVID-19, déclare Fidji Simo, en charge de l’application mobile Facebook. Néanmoins, Apple a rejeté nos deux proposition et n’autorisera les petites entreprises qu’à recevoir 70% seulement des revenus qu’elles méritent pleinement. » Facebook assure, à l’inverse, que sur Android – où Facebook Pay est déjà intégré – aucune commission ne sera prélevée. De ce fait, le réseau social s’est autorisé à informer ouvertement ses utilisateurs de la situation. Avant chaque achat effectué sur la version iOS de l’appli Facebook, une mention « Apple taxera 30% de votre achat » apparaît automatiquement (voir ci-dessus). « Il est important de rester transparent, (surtout) lorsque des personnes pensent reverser chaque centime de leur achat directement à une entreprise locale, alors que 30% de ce paiement va dans les poches d’une compagnie évaluée à deux mille  milliards de dollars », s’insurge Fidji Simo pour conclure.