Star Wars : George Lucas aurait donné une plus grande place à Dark Maul

Cinéma

Par Felix Gouty le

Dès le début des années 2000, George Lucas avait déjà imaginé l’intrigue d’une « postlogie » à donner aux films originaux. Ses éléments se révèlent aujourd’hui à l’occasion de la publication d’un livre d’archives aux États-Unis.

Crédits : LucasFilm / Disney.

Si LucasFilm et la saga Star Wars n’avaient pas été repris par la Walt Disney Company, George Lucas avait imaginé une toute autre « postlogie ». De nouvelles déclarations du créateur de la galaxie la plus visitée de l’univers cinématographique auraient favorisé le retour de Dark Maul, l’antagoniste mutique de l’Épisode I : La Menace Fantôme. Ces déclarations émanent du livre « Star Wars Archives : Épisodes I-III – 1999-2005 », rédigé par Paul Duncan en collaboration avec George Lucas, publié récemment aux États-Unis et dont le contenu le plus croustillant a été partagé par un certain bothanspy89, utilisateur du forum Reddit Star Wars Leaks. Cet ouvrage rassemble des documents inédits ainsi que diverses interviews réalisées durant le développement et la production de la « prélogie », la deuxième trilogie servant de prequel aux films d’origine.

Le Sith devenu parrain

Au début des années 2000, comme le rapporte Screen Rant, George Lucas avait déjà pensé à l’éventualité d’une postlogie, faisant donc suite aux événements de l’Épisode VI : Le Retour du Jedi, bien avant que Disney n’ait la licence intergalactique dans le viseur. Il aurait eu dans l’idée de redonner le premier rôle d’antagoniste au Sith Zabrak rouge et noir incarné par Ray Park, après la mort (définitive) de son maître, l’Empereur Palpatine. « Dark Maul aurait fini par resurgir de l’ombre en tant que parrain du crime dans la galaxie, tentant une prise de pouvoir après le démantèlement de l’Empire » explique George Lucas dans le livre. Car, en effet, ironiquement à la manière de Dark Sidious dans l’Épisode IX : l’Ascension de Skywalker, Dark Maul n’a pas trouvé la mort dans son affrontement épique contre Qui-Gon Jinn et Obi-Wan Kenobi. Les séries animées The Clone Wars et Star Wars Rebels, où il apparaît à de nombreuses reprises avant de rendre finalement la vie contre Obi-Wan sur Tatooine, en sont la preuve.

Leia, la véritable élue ?

Dark Maul n’aurait pas été seul à faire face au nouvel ordre Jedi de Luke Skywalker et à la République reconstituée, tant bien que mal (notamment non sans l’aide d’attentats perpétrés par d’anciens Stormtroopers !), par sa sœur Leia. Le sale boulot aurait été effectuée par son apprentie, une Twi’lek du nom de Dark Talon, déjà apparue dans les comics. Celle-ci aurait poussé Leia Skywalker à suivre un véritable entraînement Jedi auprès de son frère – comme on l’a vu dans le dernier film. Le tout aurait ainsi potentiellement amené jusqu’au premier duel Jedi-Sith uniquement féminin de la saga filmique. Selon les éléments rapportés par Polygon, George Lucas aurait ainsi fini par faire de Leia Skywalker « la vraie élue » ramenant l’équilibre dans la Force. Quant à savoir si elle aurait été encore une fois interprétée par la regrettée Carrie Fisher, c’est une autre histoire.

Les Midi-Chloriens et les origines d’Anakin

Pour finir, les archives compilées dans le livre en question révèlent que George Lucas avait vraiment l’intention de baser sa mythologie fictionnelle sur les Midi-chloriens. Pour rappel, ses micro-organismes mystérieux sont (du moins dans ce qu’on en apprend seulement dans l’Épisode I) vecteurs de la Force. Avant que la licence ne les renie, George Lucas explique qu’il les voyait comme le partenaire symbiotique de « dieux monocellulaires », surnommés les Whills, dont la volonté pouvait être manipulée pour influencer les midi-chloriens. C’est ainsi que serait né Anakin Skywalker : Dark Sidious aurait usé de sa propre Force pour conduire les Midi-chloriens à créer Anakin Skywalker. Si un Dark Maul façon Don Corleone donne envie, ce genre de développement mérite bien de subsister seulement dans les pages d’un livre d’archives.

Funko – Star Wars – Darth Maul

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites