Les gamers perdraient environ 912 heures de sommeil par an

Jeux Vidéo

Par Elisa Rahouadj le

Une étude menée par GamblingDeals montre que plus de la moitié des gamers ont une mauvaise gestion de leur sommeil et que cela serait très néfaste pour leur santé.

Crédits : 11333328 via Pixabay

À l’aube de cette nouvelle année 2021, des chercheurs ont publié une étude afin de vous aider à prendre de bonnes résolutions. Ces résolutions concernent les mauvaises habitudes prises par les gamers, ou les joueurs de jeux vidéo sur consoles dans ce cas. L’étude est britannique et elle a été menée par GamblingDeals. Ils ont sondé 7933 joueurs au Royaume-Uni. Le but de ce sondage était de déterminer quels étaient les comportements des joueurs concernant leur sommeil, et de sensibiliser la population aux effets néfastes de ces comportements sur leur santé.

Le Royaume-Uni compte approximativement 32 millions de joueurs, ce qui équivaut à peu près à la moitié de la population. Les experts précisent que c’est une communauté grandissante, d’où la nécessité de mettre en lumière certains problèmes. Ils révèlent tout d’abord que 67% des sondés jouent entre 5 à 8 heures par jour aux jeux vidéos, ce qui représente l’équivalent du nombre d’heures d’un travail à temps complet, si ce n’est plus. Puis, ils dévoilent aussi que la moitié de ces joueurs (51%) a répondu dormir entre 5 à 6 heures par nuit, moins que les 7 à 9 heures minimum recommandées par les médecins. Par conséquent, ces joueurs perdraient environ 912 heures de sommeil par an.

Crédits : GamblingDeals

En réalité, seulement 19% des personnes interrogées ont un rythme de sommeil approprié (entre 7 et 10 heures par nuit). C’est très peu, considérant que jouer aux jeux vidéos à outrance et dans de mauvaises conditions peut être dangereux pour la santé. En effet, les experts concluent cette enquête en rappelant que le manque de sommeil répété peut être très néfaste pour la santé mentale et physique, ainsi que pour la vie personnelle et professionnelle des joueurs. Cela crée des problèmes de concentration, des problèmes de vue, surtout pour ceux qui jouent la nuit, ou encore des problèmes d’humeur. Plus de la majorité des sondés ont admis souffrir de troubles du sommeil tels que l’insomnie ou des cauchemars. Évidemment, cette enquête se base sur des statistiques moyennes et ne reflète pas le comportement de tous les joueurs. Mais il est important de se demander quels sont les bons comportement à adopter, surtout depuis le boom de l’industrie du gaming l’année dernière.

Crédits : GamblingDeals