Disney+ a gagné plus de 3 millions d’abonnés en seulement deux mois

Général

Par Julie Hay le

L'arrivée de Star et la diffusion de Falcon et le Soldat de l'hiver permet à Disney+ d'atteindre les 103,6 millions d'abonnés à travers le monde.

Anthony Mackie dans Falcon et le Soldat de l'Hiver
© Disney+

La croissance de Disney+ est exponentielle. En mars dernier, la plateforme annonçait avoir largement dépassé son objectif pour 2024, alors fixé à 90 millions. Elle comptait déjà pas moins de 100 millions d’abonnés à travers le monde. Lors de son rapport financier trimestriel, la firme aux grandes oreilles a partagé les résultats pour ce premier trimestre 2021, et ils sont toujours aussi encourageants. En seulement 2 mois, elle a réussi à convaincre 3 millions d’abonnés supplémentaires. Il faut dire que récemment, la plateforme n’a pas chômé. L’arrivée de ses nouvelles productions estampillées Marvel, comme Falcon et Le Soldat de l’Hiver auront sans doute permis à Disney+ de dépasser la barre symbolique des 100 millions. Elle a donc revu ses objectifs pour 2024, désormais fixés à 230 ou 260 millions d’abonnés dans le monde. Cela lui permettra de dépasser Netflix, qui est toujours leader du secteur avec 207 millions d’abonnés payants.

Le lancement de Star a sans doute accéléré les choses

Si outre-Atlantique le catalogue de Disney+ est bien fourni, c’était loin d’être le cas dans nos vertes contrées. La chronologie des médias, qui empêche la diffusion d’un film sorti en salle moins de 3 ans après son exploitation, ne lui permet pas de rendre disponible l’ensemble de sa bibliothèque de contenus. Pour autant, le lancement de Star, destination plus mature de son catalogue, aura accéléré les choses. Désormais – grâce aux productions ABC, Fox et Hulu – Disney+ a de solides arguments pour concurrencer Netflix. Si on pouvait jusqu’ici reprocher à la plateforme son catalogue trop enfantin, l’ajout de nouvelles productions plus adultes lui permet de séduire un nouveau public.

Parallèlement, Disney a aussi misé sur sa plateforme pour dévoiler au grand public ses prochains longs-métrages. Alors que les cinémas ont gardé portes closes pendant plusieurs mois, presque un an pour New York, la firme aux grandes oreilles a fait le choix controversé de diffuser certains de ses films prévus en salle sur le petit écran. C’était le cas de Soul, qui avait permis à Disney+ d’attirer de nombreux nouveaux abonnés. Forte de ce constat, la plateforme a donc logiquement privilégié cette sortie en SVOD pour le prochain film Pixar : Luca, mais également pour son nouveau film d’animation Raya et le dernier dragon. Ils sont respectivement attendus sur Disney+ le 18 et le 4 juin prochain. La diffusion de Loki, le 9 juin, devrait aussi faire quelques remous.

S’abonner à Disney+ pour 8,99 euros par mois ou 89,90 euros l’année