COD Warzone : déjà plus de 500 000 joueurs bannis à ce jour

Raven Software et Activision continuent de mener leur combat contre les tricheurs, aux côtés d’autres entreprises du monde vidéoludique.

Call of Duty Warzone
© Activision / Raven Software

Récemment, Raven Software, éditeur du jeu Call of Duty Warzone, a annoncé avoir banni 30 000 comptes de joueurs accusés de triche. Cela porterait le nombre total de joueurs bannis à un demi-million. Il s’agit de l’une des plus grandes croisades contre les tricheurs jamais enregistrées et on peut imaginer que l’entreprise n’est pas prête de s’arrêter en si bon chemin.

Les grandes opérations de ce genre de la part d’Activision et de Raven Software s’enchaînent et se ressemblent mais n’en finissent toujours pas. Les joueurs trouvent divers moyens pour revenir sur le jeu, avec différents comptes, et de plus en plus de joueurs se laissent tenter par la tendance. Ce n’est donc pas rare que l’une des deux entreprises annonce le bannissement de 60 000 joueurs, ou 30 000 joueurs d’un coup.

Un de banni, dix de retrouvés

Depuis sa sortie il y a un peu plus d’un an, Warzone a immédiatement connu des problèmes de triche, beaucoup de personnes utilisant des bots pour mieux viser, voir à travers les murs ou encore ne pas subir de dégâts. Si Activision et Raven Software ont décidé de mener cette grande guerre, c’est parce que les tricheurs font fuir les joueurs occasionnels ou même expérimentés et cela crée donc un grand manque à gagner pour les entreprises.

Amos Hodge, directeur artistique de Warzone, est également inquiet par rapport à l’expérience des développeurs. Il a déclaré que « nous avons 100 millions de joueurs, le jeu est sorti il y a un an, c’est une étape très importante et c’est un des meilleurs travaux de toute notre vie. Voir des tricheurs venir et ruiner le jeu nous embête plus que quiconque ».

Profitez de Black Ops Cold War à 66,49€

Source: Kotaku