Virgin Galactic : le vol habité du VSS Unity est un succès

Espace

Par Amandine Jonniaux le

Comme prévu, Virgin Galactic a opéré un nouveau test de vol de sa navette VSS Unity. Une opération décisive pour l’entreprise, qui a finalement été couronnée de succès.

VSS Unity, la navette de Virgin Galactic
© Virgin Galactic

La navette VSS Unity de Virgin Galactic a réussi sa mission. Après un dernier essai raté en décembre dernier, l’entreprise spatiale privée a réussi à mener à bien son troisième test de vol habité. Réalisé samedi 22 mai dernier depuis le spatioport de Las Cruces au Nouveau-Mexique, ce test grandeur nature a permis aux pilotes C.J. Sturckow et Dave Mackay d’atteindre Mach 3, trois fois la vitesse du son soit environ 3700 km/h. Un essai déterminant, grâce auquel Virgin Galactic a pu progresser dans l’obtention de sa licence d’opérateur spatial, mais aussi tester les nouveaux stabilisateurs horizontaux de sa navette SpaceShipTwo.

89 kilomètres d’altitude

Pour son troisième vol d’essai, Virgin Galactic avait prévu de voir les choses en grand. L’entreprise espérait ainsi se rapprocher de la symbolique ligne de Karman, située à 100 km d’altitude, et qui délimite la frontière entre l’espace et la zone aérienne. Mission réussie pour l’entreprise, puisque si la barre de Karman n’a pas été dépassée, SpaceShipTwo est parvenu à atteindre les 89 km d’altitude avant de se poser en douceur sur la terre ferme.

Pour Virgin Galactic, la réussite de ce vol signifie beaucoup. La société avait en effet dû faire face à des problèmes techniques au niveau de l’ordinateur de la navette en décembre dernier. Grâce à ce nouveau vol, l’entreprise se rapproche un peu plus de son objectif, qui vise à transporter ses premiers touristes d’ici 2022. Dans les mois à venir, elle devra encore réaliser trois autres vols d’essai. Pendant ce temps, Blue Origin la société de Jeff Bezos a d’ores et déjà annoncé un premier voyage spatial touristique dès le mois de juillet prochain.