Apple se prépare-t-il à terrasser WhatsApp avec une refonte majeure d’iMessage ?

Apple

Par Remi Lou le

De nombreux indices pointent vers une refonte majeure d’iMessage lors de la WWDC 2021, qui s’ouvre ce lundi 7 juin.

iPhone iMessage
© William Hook / Unsplash

Ce lundi, Apple donnera le coup d’envoi de la WWDC 2021 par sa traditionnelle conférence d’ouverture. La firme devrait en profiter pour présenter les nouvelles versions de ses systèmes d’exploitation pour iPhone, iPad, Mac, Apple Watch ou encore Apple TV, et peut-être quelques surprises matérielles, comme un nouveau MacBook Pro.

Néanmoins, ce qui nous interpelle lorsqu’on regarde l’affiche promotionnelle d’Apple pour sa WWDC, laquelle s’affiche même dans le livestream de l’événement, c’est la place prépondérante accordée à iMessage. Apple a également dégainé son hashflag sur Twitter, un hashtag suivi d’un émoji spécifique, ici, une icône d’iMessage. Tous ces éléments nous laissent penser qu’une refonte majeure du système de messagerie d’Apple pourrait être de la partie ce lundi 7 juin.

Apple WWDC 2021
Crédits : Apple

À quoi s’attendre ? Mark Gurman de Bloomberg avait déjà rapporté qu’iOS 15 devrait introduire de nombreuses nouveautés du côté d’iMessage. Il évoquait notamment la possibilité d’afficher des statuts liés aux modes Ne Pas Déranger et le Mode Avion de l’iPhone ainsi que des réponses automatiques contextuelles. Il serait également possible de retirer ou de modifier des messages après les avoir envoyé.

Surtout, le journaliste de Bloomberg expliquait que « la société travaille également sur des mises à niveau d’iMessage dans le but éventuel d’agir davantage comme un réseau social et de mieux concurrencer WhatsApp de Facebook Inc.. » Tandis que WhatsApp suscite des nombreuses inquiétudes depuis le déploiement de ses nouvelles CGU, Apple pourrait tirer son épingle du jeu en misant sur des fonctionnalités inédites et la confidentialité si chère à ses yeux. Néanmoins, n’allez pas imaginer qu’iMessage sera déployé sur d’autres plateformes, comme Android. Dans le cadre du procès qui opposait Apple à Epic Games, la firme de Cupertino avait justifié son choix de garder iMessage exclusif à ses appareils.