Dossier

5 belles surprises et 5 déceptions : ce qu’il fallait retenir de l’E3 2018

Jeux Vidéo

Par Mathieu le

C’est avec une certaine tristesse, mais des étoiles pleins les yeux que nous avons pris l’avion depuis l’aéroport de Los Angeles afin de rentrer dans un grisonnant Paris. La cuvée 2018 de l’E3 n’était certainement pas l’édition la plus mémorable, mais elle a réservé de belles surprises et surtout a répondu à quelques attentes de la part des joueurs du monde entier.

Cyberpunk et les autres

Avant de se rendre au Convention Center, il était important de dresser une liste d’attentes recevables pour cette nouvelle année d’E3. Ainsi, nous évoquions Cyberpunk 2077, Death Stranding, The Last of Us part.2, mais aussi Red Dead Redemption 2, FF VII Remake ou Metroid Prime 4. Et comme vous allez vous en rendre compte, tous nos vœux ne se sont pas réalisés.

Les belles surprises :

  • Du gameplay pour Cyberpunk 2077

S’il y a bien une présentation que les journalistes venus du monde entier n’auraient manquée pour rien au monde, c’est bien celle de CD Projekt. L’éditeur polonais avait mis les petits plats dans les grands au moment de dévoiler un peu plus son nouveau projet, Cyberpunk 2077. Annoncé il y a cinq ans, le titre était très discret ces dernières années et on espérait beaucoup de cet E3. Nombreux ont été ceux à se montrer inquiet, pensant que la bande-annonce diffusée à la fin de la conférence Microsoft serait la seule chose à se mettre sous la dent. C’était sans compter sur CD Projekt et sa roublardise, qui a organisé, en secret, des présentations de gameplay du jeu.

Nous avons eu la chance de pouvoir assister à l’une d’entre elles et il faut bien l’avouer, ce fut un véritable choc. Si le titre n’est qu’en pré-Alpha, il affiche déjà de très belles promesses. La direction artistique, les idées de gameplay, la liberté offerte, la verticalité du level design, les nombreuses approches et possibilités… autant d’éléments qui nous ont plus que convaincus. Et il faut bien l’avouer, à la sortie de cette présentation, en temps réel, d’une heure, nous avions de nombreuses étoiles dans les yeux. La preuve que les créateurs de The Witcher 3 ont déjà rempli une partie de leur mission.

  • The Last of Us part.2 se montre enfin

Depuis son annonce officielle lors du PlayStation Experience de 2016, aucune séquence de gameplay n’avait été diffusée pour le nouveau projet de Naughty Dog. Si les rumeurs quant à une présence bien plus forte d’Ellie étaient insistantes, on avait vraiment envie de voir à quoi ressemblerait la suite d’un jeu ayant marqué la génération précédente de consoles. C’est lors de sa conférence que Sony a profité d’une belle visibilité pour montrer une dizaine de minutes de gameplay de The Last of Us part.2. Et quelle baffe.

D’une beauté renversante, le titre a suscité maintes interrogations. Séquence scriptée ? Eh bien non, ou alors très peu. Il s’agissait bien de gameplay pur tournant sur une PS4 Pro. On retrouve ainsi des mécaniques similaires à ce qui a été présenté dans l’opus précédent avec néanmoins quelques nouveautés, notamment dans le système de combat et d’infiltration. De bonnes nouvelles qui donnent très envie de s’essayer, manette en main, à ces nouvelles aventures mettant en scène la très courageuse Ellie.

  • La conférence Microsoft

Cette année, Microsoft a fait fort. L’entreprise américaine a voulu se racheter des dernières années, plus ternes, en offrant aux joueurs un maximum de nouveautés et de « world premiere ». Si, finalement, le nombre d’exclusivités inhérentes à la Xbox One est assez faible, il faut bien avouer que la qualité est présente. En plus d’avoir obtenu les premières images de titres comme Devil May Cry 5, Sekiro : Shadows Die Twice ou Cyberpunk 2077, le constructeur a présenté quelques belles nouveautés. On pense notamment à Halo Infinite, Forza Horison 4, Gears of War 5 ou Ori and the Will of the Wisps. Il faut donc compter sur la Xbox One dans les mois et années à venir et c’est une vraie bonne nouvelle pour les joueurs.

  • Le retour de Devil May Cry

C’était une rumeur qui flottait depuis plusieurs semaines, mais la confirmation fut un véritable bonheur. Dante et Nero vont bel et bien faire leur retour sur consoles, en 2019, via un nouvel opus de la franchise Devil May Cry. Cette suite officielle, qui s’intégrera donc dans le récit débuté en 2001 sur PS2, devrait proposer des graphismes de qualité et un système de combat plus évolué. La direction artistique pourrait aussi rendre hommage aux premiers épisodes de la saga.

Enfin, à en croire les dernières indiscrétions, cet opus devrait nous en dire plus sur la jeunesse de Dante et sa relation, compliqué, avec Vergil, son frère jumeau. On attend encore de prendre en main le titre pour se faire une idée plus précise, mais une chose est certaine : on l’attend impatiemment.

  • Resident Evil 2

Pour avoir pu le tester en avant-première, ce remake de Resident Evil 2 parait être un excellent jeu. Prévu pour le 25 janvier 2019, soit près de quatre ans après le remake du premier, cet épisode reprend les ingrédients qui ont fait le succès du titre en 1998 sur PS1 et les met au goût du jour avec un vrai savoir-faire. Techniquement irréprochable, dépeignant une ambiance horrifique intense et présentant des mécaniques suffisamment intuitives, ce Resident Evil 2 pourrait être un jeu non seulement destiné aux fans de la saga, mais aussi aux nouveaux venus. Une belle surprise qu’on a hâte de tester sur une plus longue durée.

[nextpage title=”Les déceptions”]

Les déceptions :

  • La conférence de Square Enix

Très certainement la plus grande déception de l’E3. Square Enix n’a simplement pas annoncé de grandes nouveautés si ce n’est les énigmatiques Babylon’s Fall et The Quiet Man. Pire, une désagréable impression de déjà-vu s’est immiscée dans les travées de la conférence tant les vidéos présentées sentaient le réchauffé. À part Just Cause 4, qui avait leaké quelques jours auparavant, l’éditeur n’a ainsi pas donné grand-chose de nouveau à ses fidèles et c’est désabusé que beaucoup sont sortis de la salle. Alors que certains espéraient, plus ou moins secrètement, que Square Enix allait prendre tout le monde à contre-pied en présentant, enfin, des images exclusives de Final Fantasy VII Remake, il n’en fut rien. Une vilaine désillusion.

  • Le hands off de The Last of Us part.2

Lorsque Sony nous a contactés pour nous montrer « en petit comité » du gameplay de The Last of Us part.2, on avait les yeux remplis d’étoiles. On croisait même les doigts pour pouvoir être les premiers à tester, manette en main, cette suite tant attendue. Mais il n’en fut rien. En plus de n’assister qu’à une démo jouée par une personne extérieure, nous avons revu trait pour trait ce qui a été montré le jour d’avant durant la conférence PlayStation. Bien heureusement, des membres de l’équipe de Naughty Dog étaient présents pour répondre à nos questions, mais en ce qui concerne le jeu lui-même, nous n’avons rien pu voir de plus que ce qui a été présenté durant la conférence. Dommage, car notre travail, c’est aussi de vous en dire plus sur un titre en avant-première, et là, c’est difficilement le cas.

  • Absence de FF VII Remake

Comme évoqué plus haut, Final Fantasy VII n’a pas daigné se montrer durant l’E3. Annoncé il y a déjà trois ans, le remake semble connaitre de nombreuses difficultés. Confié initialement au studio CybertConnect2 (les adaptations Naruto et Jojo’s Bizarre Adventure notamment), le titre a finalement été récupéré par Square Enix et ses équipes afin d’avancer sur le projet qui a depuis pris beaucoup de retard. Malgré deux clichés « exclusifs » diffusés en février 2017, le jeu parait donc bien loin de sortir sur nos consoles. Et l’absence de communication de la part de son éditeur prouve bien qu’on est pas prêt de le faire tourner sur nos machines.

Pourtant, on aurait aimé qu’une nouvelle bande-annonce ou bien même simplement quelques images soient montrées au public cette année, rassurant ainsi les fans quant à l’actualité du projet. Mais non, pas même un petit mot. Et c’est bien dommage.

  • Nintendo

Super Smash Bros. Ultimate, Super Mario Party, Fire Emblem Three Houses et c’est tout. Si les joueurs Switch ont été ravis d’apprendre que Fortnite et Dragon Ball FighterZ sortaient aussi sur la console hybride, en ce qui concerne les nouveautés, ils ont été finalement peu servis. Alors qu’on attendait Metroid Prime 4, Yoshi ou Bayonetta 3, rien n’a été présenté ou même annoncé. En ce qui concerne les deux premiers cités, on était en droit d’attendre du nouveau de la part de Nintendo qui n’a pas communiqué dessus depuis bien longtemps.

Et lorsqu’on ressort de la conférence, il faut avouer que l’on ressentait une petite amertume puisqu’on espérait en voir plus, bien plus. Gageons néanmoins qu’avec leur prochain Nintendo Direct, les dirigeants de la firme de Kyoto auront le bon goût de nous surprendre un peu plus.

  • The Elder Scrolls VI et Starfield

On sentait dans les yeux des équipes de Bethesda une forme d’obligation de présenter The Elder Scrolls VI et Starfield. Et l’impression que l’unique but était de calmer les ardeurs des fans prédominait. Car oui, en clôturant une conférence riche en annonces avec ces deux jeux, l’éditeur a fait fort, très fort. Mais il a surtout renvoyé une image étrange, comme si ces titres n’étaient pas prêts, « en pré-production » comme l’affirment à demi-mot certains développeurs en charge des jeux.

Et forcément, les joueurs sont aujourd’hui impatients de tester The Elder Scrolls VI, plus de sept ans après le dernier épisode, tout comme ils souhaitent découvrir la nouvelle franchise de Bethesda. Mais pour cela, il va falloir attendre encore longtemps, trop longtemps puisque ces deux projets ne devraient voir le jour que sur la prochaine génération de consoles. Et c’est peut-être bien là tout le problème.