Dossier

[Dossier] Jeux, annonces, conférences : nos attentes pour l’E3 2018

Jeux-Video

Par Mathieu le

L’E3 arrive et avec lui, de nombreuses incertitudes. S’il est certain que l’on ne verra pas de nouvelles consoles cette année (à moins que Nintendo ne présente une Switch Plus ?), on devrait être servi en ce qui concerne les jeux. Ubisoft, Square Enix, Bethesda, Bandai Namco, Microsoft ou Sony vont ainsi tenter de s’arracher la part du lion, aussi grosse soit-elle. Voici à quoi il faut s’attendre cette année.

Mais en tant que joueur, il y a certaines annonces que l’on scrute du coin de l’œil avec force impatience. Malgré des leaks de plus en plus sérieux au fil des mois, au point que l’on se demande même s’ils n’étaient pas prémédités, le salon reste toujours un bon moment bourré de surprises. Des jeux déjà présentés par le passé, mais qui ne se sont pas montrés depuis trop longtemps aux rêves secrets qu’on aimerait voir devenir réalité, retrouvez les dix attentes de la rédaction durant l’E3 2018 de Los Angeles.

  • Cyberpunk 2077

Présenté une première fois en 2013, il y a donc plus de cinq ans, le titre de CD Projekt (les papas de The Witcher) se fait attendre. Rien n’a été montré depuis des lustres, faisant craindre le pire aux joueurs désireux de savoir ce qui est en préparation. Mais n’est-il pas courant de dire « pas de nouvelle, bonne nouvelle » ? Depuis le début de l’année, les spéculations vont bon train et différentes sources étrangères comme françaises s’accordent à affirmer que Cyberpunk 2077 pourrait avoir droit à une grosse présentation, avec du gameplay, durant l’E3 2018.

Pour cela, il faudra certainement regarder du côté des gros éditeurs ou constructeurs, à moins que CD Projekt ne soit de la partie lors de la conférence du PC Gaming Show. Ce serait en tout cas une vraie bonne nouvelle pour de nombreux fans à travers le monde qui patientent depuis plus de cinq ans. Sortie espérée en 2019 sur PS4, Xbox One et PC.

  • Du gameplay pour Red Dead Redemption 2

Si certains journalistes ont eu le privilège de voir à quoi ressemble le dernier né de RockStar de près, ce n’est pas le cas pour des milliers d’autres. La suite/préquelle attendue pour le 26 octobre prochain tarde à montrer son gameplay et on espère que ce sera le cas lors de l’E3. Mieux, on croise les doigts pour pouvoir s’essayer manette en mains aux aventures d’Arthur Morgan, le nouveau héros du jeu, présenté par le développeur comme le bras droit, pour ne pas dire le fils spirituel de Dutch.

Avec ce premier titre next-gen, Rockstar doit aussi prouver qu’il est toujours le maître lorsqu’il s’agit de créer des œuvres aux scénarios épiques et aux mécaniques de jeu novatrices. Au niveau du gameplay, le maître-mot mis en avant est « organique ». Comprenez par-là que tout ce que fait le joueur au sein de l’univers de Red Dead Redemption 2 doit avoir un sens et une logique. Quand bien même Arthur Morgan sera le seul personnage jouable, il devra évoluer au sein d’une bande. Cette dernière aura ainsi un campement, un QG mouvant, dans lequel il sera à la fois possible d’établir des relations avec les autres membres de la bande (et donc de décrocher de nouvelles quêtes), mais aussi de l’organiser et de la faire évoluer. Autant d’éléments qui donnent logiquement envie d’en savoir plus sur un monde ouvert à la sauce western qui est plus attendu que les fêtes de Noël par les enfants.

  • Death Stranding

Après avoir travaillé des années durant sur la saga Metal Gear Solid, Hidéo Kojima a quitté Konami pour se rapprocher de Sony. Présenté lors de l’E3 2016, son nouveau bébé nommé Death Stranding laisse songeur. Au vu des premières images, nombreux ont été ceux à se montrer méfiants, mais aussi impatients d’en savoir plus. En réunissant un casting digne d’une superproduction hollywoodienne (Guillermo del Toro, Mads Mikkelsen et Norman Reedus), le japonais a piqué notre curiosité, quitte à laisser planer les doutes quant aux intentions de son nouveau jeu. Car il est vrai qu’on ne comprend pas grand-chose à ce qui se trame sous nos yeux, si ce n’est que l’univers, très sombre, laisse entrevoir une aventure angoissante.

En décembre dernier, Kojima tentait de rassurer en donnant quelques détails : « Un des thèmes de ce jeu est la vie et la mort, donc je veux que les gens réalisent que mourir dans le jeu n’est pas une fin en soi. La mort ne vous sortira jamais du jeu. » expliquait-il. On évoque ainsi la possibilité pour Sam, le héros du jeu incarné par Reedus, de séparer son esprit de son corps. Le joueur, lui, pourrait ainsi déambuler librement en vue subjective dans cet univers aquatique. “Vous n’êtes ni vivant ni mort, c’est l’équivalent de l’écran ‘continuer ?’ avec les secondes qui s’écoulent”, précise Hideo Kojima. Ne vous en faites pas si vous ne comprenez pas, même Mads Mikkelsen avouait récemment « avoir perdu le fil » quand le créateur du jeu lui expliquait l’intrigue.

À part quelques cinématiques, très bien réalisées et subtilement mise en scène, aucune séquence de gameplay n’a été, à ce jour, montré au public. On espère donc en apprendre plus sur les mécaniques du titre et comment il compte envouter le joueur dans une aventure qui s’annonce singulière. Et puis, pourquoi ne pas en profiter pour donner une date de sortie par la même occasion pour cette exclusivité PS4 ?

Une réponse à “[Dossier] Jeux, annonces, conférences : nos attentes pour l’E3 2018”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *