Dossier

Futur succès ou bides annoncés ? Voici 10 films geek prévus en 2018 qui nous font vraiment peur

Dossiers / Comparatifs

Par Mathieu le

Le cinéma nous fait souvent du tort. On attend impatiemment un film, scrutant du coin de l’œil son arrivée dans les salles obscures pour finalement être complètement déçu par ce qu’il a à nous proposer.

Car oui, sur toutes les réalisations qui arrivent cette année, malgré des budgets conséquents pour certaines, risquent bien d’être ratées. Marvel, Disney, Warner Bros., Universal,…autant de studios qui misent beaucoup sur ces quelques longs-métrages qui laissent planer le doute sur leur qualité. Suite de trop ou tournage catastrophique, vous allez comprendre pourquoi les dix prochains films ne nous rendent pas serein pour un sou. Et pour déjouer les pronostics, il leur faudra faire fort, très fort.

[nextpage title= »Les cinq premiers »]

Solo : A Star Wars Story (23 mai 2018)

Et si c’était lui le flop annoncé de 2018 ? Évidemment, la marque Star Wars devrait permettre au film d’attirer un minimum de spectateurs dans les salles obscures et le fait qu’il se concentre sur un personnage aussi apprécié qu’Han Solo devrait aussi jouer en sa faveur. Problème, et pas des moindres, même Disney s’attendrait à ce quoi le film soit un échec. Le plus étrange, c’est qu’à cinq mois de la sortie du long-métrage, il n’y ait toujours pas eu le moindre teaser ou bande-annonce. De plus, le film accuse de nombreux reshoot opérés par Ron Howard après le renvoi soudain de Phil Lord et Chris Miller. Le film aurait ainsi été retourné dans sa quasi-totalité satisfaisant plus ou moins les pontes de Disney, mais pas assez pour garantir son succès. Un premier échec au Box-Office pour Star Wars ?

Tomb Raider (14 mars 2018)

Les deux films avec Angelina Jolie n’étaient pas bons, soyons honnêtes. Mais ils avaient le mérite de surfer sur le succès des jeux vidéo de l’époque, d’être des pionniers en termes d’adaptation vidéoludique et surtout de bénéficier d’un budget marketing important. Pour la réalisation de Roar Uthaug (qui n’a jamais réalisé de grand film jusqu’à présent), ce n’est pas la même chose. Si Lara Croft jouit toujours d’une aura indiscutable, elle a aussi désormais beaucoup de concurrence. Cette fois, c’est la belle Alicia Vikander qui interprète le rôle de l’exploratrice dans un film qui se basera sur le reboot de la saga sortie sur consoles en 2013. La première bande-annonce ne nous a malheureusement pas vraiment convaincus et encore moins rassurés, tant le tout parait kitch à souhait. On espère se tromper.

The Predator (15 août 2018)

Mais à quoi va bien pouvoir ressembler cette suite au cultissime Predator de John McTiernan ? Shane Black (Iron Man 3, The Nice Guys), qui en a la charge, n’a toujours rien révélé sur son film qui s’annonce aussi mystérieux que troublant. Si on connait déjà le casting et la date de sortie, rien, absolument rien n’a été diffusé au grand public, comme si le montage et la post-production avaient pris du retard. Les seuls éléments tangibles, c’est l’acteur Thomas Jane qui les a donnés. Et ils font un peu peur :

« Nous jouons des vétérans d’une guerre quelconque : Afghanistan, Irak… Mais nous sommes tous dingues donc nous allons nous faire soigner dans un hôpital pour anciens combattants. Nous sommes tous des traumatisés, en état de choc, et suivons une thérapie de groupe (…). C’est notre historique, je ne pense pas que l’on verra ça à l’image… Puis quelqu’un flippe, nous sommes arrêtés et jetés dans un bus (…) avec un autre type. Ce mec est traqué et menacé de mort car il a vu un OVNI : les vaisseaux des Predators qui sont descendus [sur Terre]. Le bus est donc attaqué, car [quelqu’un] cherche à tuer cet homme, et on atterrit dans un fossé. Évidemment on prend le contrôle du bus, et on se dit « qu’il aille se faire foutre ce type, on va les tuer, ces Predators », en pensant évidemment qu’il a vraiment vu un OVNI et qu’il y a vraiment des extraterrestres dehors. »

Voilà, voilà…

Aquaman (19 décembre 2018)

Comment ne pas avoir peur avant la sortie d’Aquaman ? Jusqu’à maintenant, peu de films provenant du DCEU ont vraiment convaincu les spectateurs, si ce n’est Wonder Woman. Le récent Justice League n’a fait que diviser encore plus. C’est donc dans ce contexte, et alors que même Ben Affleck semble vouloir abandonner son costume de chauve-souris, qu’Aquaman va devoir se faire une place.

Réalisé par un habitué des films d’horreur, James Wan (Insidious, Saw, Conjuring), cet épisode centré sur le Roi des Sept Mers et son Atlantis joue gros. Le film se situera chronologiquement après les évènements de Justice League et on y retrouvera notre héros, interprété par Jason Momoa, qui devra faire un choix entre son peuple et les Terriens qui saccagent les eaux du monde. Au final, il sera même amené à sauver la planète entière. On espère que le réalisateur malaisien aura su trouver une méthode simple pour rendre son long-métrage efficace et un peu plus réussi que ses prédécesseurs.

Venom (10 octobre 2018)

Mais à quoi va bien pouvoir ressembler le film sur le meilleur ennemi de Spider-Man…sans Spider-Man. Car oui, c’est bien là toute la complexité de ce projet mis en place par Sony. Alors que l’homme-araignée tisse sa toile chez Marvel et Disney, le studio a décidé de tourner Venom avec dans le rôle-titre le célèbre Tom Hardy. Si ce choix de casting nous parait intelligent (même si on aurait préféré le voir jouer Wolverine), on se demande quand même comment le film va réussir à captiver l’audimat en sachant pertinemment que l’un des super-héros préférés de tous les temps, Spider-Man, n’y sera pas. S’il y a, peut-être, de quoi intéresser le spectateur sur un film, on se demande comment une saga va bien pouvoir naître autour d’un personnage qui représente le yang, sans que son yin ne puisse le rejoindre un jour. À moins qu’un accord secret permette à Tom Holland de revenir dans les rangs de Sony dans le futur ?

[nextpage title= »Les cinq suivants »]

X-Men : Dark Phoenix (31 octobre 2018)

Plus de deux ans après Apocalypse, la saga X-Men revient sur nos écrans. Cette fois, ce n’est ni Matthew Vaughn, ni Bryan Singer qui s’occupent de ce nouvel épisode, mais Simon Kinberg, nouveau venu dans le domaine de la réalisation. L’américain de 44 ans n’est toutefois pas novice dans le domaine des films de super-héros puisqu’il a été le scénariste des 4 Fantastiques et d’X-Men : Apocalypse. Deux films qui n’ont guère brillé par leur qualité.

On est donc forcément en proie au doute lorsqu’il s’agit d’évoquer ce nouveau segment d’une saga très appréciée chez les fans et qui compte dans ses rangs un casting toujours aussi impressionnant : James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence, Jessica Chastain ou Sophie Turner. Si les premiers retours laissent penser à une œuvre plus originale que ses prédécesseurs, on a surtout hâte de connaitre le traitement accordé à Jean Grey. Quoi qu’il en soit, on espère que ce nouvel épisode donnera un nouvel élan à une franchise qui bat désormais de l’aile.

Ready Player One (28 mars 2018)

Le Steven Spielberg le plus attendu de l’année fait également peur. Adaptation du roman Player One écrit par Ernest Cline et paru en 2011, le film nous contera l’histoire de Wade Watts, un jeune garçon qui part à la recherche d’un œuf, un easter egg, dans le monde virtuel nommé Oasis. Le film se déroule dans un futur proche où cette fausse réalité est le seul moyen d’échapper aux diverses catastrophes qui touchent la planète. James Halliday, le créateur d’Oasis et milliardaire a donc laissé l’opportunité à quelqu’un de trouver ce trésor. Mais le jeune Wade ne sera pas le seul, loin de là. Et il devra combattre des forces dont ils ne soupçonnaient pas la présence pour survivre et peut-être voir sa vie changer du tout au tout.

Cette adaptation d’un roman vendu à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde et très apprécié des geeks devra forcément répondre aux nombreuses attentes des fans. Si on connait l’aisance de Spielberg pour construire des films grand public particulièrement réussis, on peut légitimement avoir quelques réticences avec un matériau de base à la qualité plus que discutable.

Jurassic World : Fallen Kingdom (6 juin 2018)

Juan Antonio Bayona (The Impossible, Quelques minutes après minuit) a la lourde tâche de réaliser une suite au premier Jurassic World qui était lui-même déjà dans l’œil du cyclone. Si tout le monde apprécie les dinosaures et l’univers présenté par Spielberg en 1993, rien ne dit que les spectateurs vont bien accueillir ce cinquième film de la franchise. Alors oui, le casting est de qualité et on fait confiance aux studios pour réaliser un long-métrage visuellement bluffant. Mais sera-ce suffisant ? Fallen Kingdom se situera quatre années après le premier du nom. Owen et Claire retourneront alors sur l’île où vivent les dinosaures afin de les sauver de la future éruption du volcan.
On attend donc d’en savoir plus mais on espère que le réalisateur espagnol saura nous surprendre et apporter un peu plus de consistance et d’originalité à ce nouveau segment.

Pacifim Rim : Uprising (21 mars 2018)

Cinq ans après le film de Guillermo del Toro, c’est au tour de Steven S. DeKnight (réalisateur d’épisodes pour Daredevil et Smallville) de tenter de donner un nouveau souffle à une saga qu’on avait un peu oublié. Si le premier épisode n’était pas franchement un chef d’oeuvre, c’était toutefois un excellent divertissement. Malheureusement, le génial réalisateur a quitté le projet et c’est un novice en la matière qui en a pris les commandes. Le casting original (Charlie Hunnam, Idris Elba, Ron Perlman) n’est pas reconduit et il faudra désormais faire avec deux jeunes stars : John Boyega et Scott Eastwood. Beaucoup d’éléments qui nous font douter de la qualité de ce long-métrage qui n’a pas l’air de proposer quelque chose de vraiment novateur.

Sicario 2 : Soldado (4 juillet 2018)

Très certainement le film qui a le plus divisé à la rédaction. Denis Villeneuve, en charge du premier long-métrage, n’a pas pu se libérer pour s’occuper de Soldado. C’est désormais à Stefano Sollima qu’incombe la tâche de réaliser cette suite qui se situera quelques années après les évènements du premier épisode. On y retrouvera Matt (Josh Brolin) et Alejandro (Benicio del Toro) qui tenteront d’arrêter Carlos Reyes, un ponte des cartels mexicains. Taylor Sheridan, scénariste du premier film est de retour ce qui devrait amener une certaine continuité et une logique qui aurait pu manquer.

Néanmoins, la patte Denis Villeneuve et notamment sa mise en scène, extraordinaire sur le premier opus, vont certainement manquer, ce qui peut aussi laisser présager le pire. On croise vraiment les doigts pour que cette réalisation soit à la hauteur de nos espérances.