Dossier

Hunger Games sur PrimeVideo : quel avenir pour les dystopies sur le grand-écran ?

Cinéma

Par Julie Hay le

Alors qu'un spin-off se prépare, la saga Hunger Games va-t-elle retrouver ses lettres de noblesses à l'heure où la dystopie adolescente ne séduit plus ?

Hunger games Jennifer Lawrence
© Lionsgate

Un monde totalitaire, le chaos et une héroïne qui va bouleverser l’ordre établi, c’est la recette des dystopies adolescentes qui fleurissaient sur le grand-écran dans les années 2010. À cette époque, les sagas à la Hunger Games étaient nombreuses et avaient toutes un point commun : être adaptées de best-sellers des rayons Jeunesse. Ces nouvelles formes de narration, qui se voulaient miroir du passage à l’âge adulte, avaient toutes pour objectif de s’imposer durablement dans le panorama du 7e art et de concurrencer la référence en matière de divertissement pour adolescents : Harry Potter. Près de dix ans plus tard, force est de constater que le petit sorcier à lunettes n’est pas déchu.

Figure emblématique de cette mouvance, Hunger Games trône encore fièrement parmi les plus gros succès du box-office. Avec plus de 865 millions de dollars au box-office pour le deuxième opus, la saga a ouvert la voie à bon nombre d’autres productions du genre. Mais si les aventures du personnage incarné par Jennifer Lawrence ont su trouver leur public, ce constat ne s’applique pas à l’ensemble des longs-métrages du genre. On se souvient notamment de Divergente, avec Shailene Woodley et Theo James, qui été coupé dans son élan et qui n’avait finalement pas eu droit à sa conclusion sur le grand-écran. Avec un succès timide pour ses deux premiers opus, qui a tout de même boosté les ventes des romans de son autrice Veronica Roth, la saga s’était confrontée à un mur pour son troisième film. Alors que les recettes pour Divergente 2 culminaient à 297,3 millions de dollars, Au-delà du mur n’avait rapporté que 179,9 millions de dollars à Summit Entertainement et Lionsgate. Si un téléfilm avait ensuite été envisagé, la société de production a dû renoncer après le refus de ses acteurs de jouer pour le petit écran. Restée sans conclusion, la saga n’est pas la seule à avoir eu du mal à continuer son ascension du box-office. The Giver, adapté du roman éponyme de Lois Lowry, avec un budget de 25 millions, n’avait engrangé que 67 millions de dollars au box-office. La suite, adaptée du second roman de la trilogie, n’aura jamais vu le jour.

Un nouvel Hunger, bonne ou mauvaise idée ?

Hollywood, dans sa volonté de trouver de nouvelles sagas lucratives, envisage de racler les fonds de tiroir et d’offrir à l’univers imaginé par Suzanne Collins une nouvelle incursion sur le grand écran. Adapté du nouveau roman de l’autrice, La Ballade du Serpent et de l’Oiseau Chanteur, ce long-métrage devrait se dérouler 64 ans avant les événements du premier film et suivra le jeune Snow alors qu’il devient mentor pendant les dixièmes Hunger Games. Avec l’avenir de sa maison en jeu, le personnage devra tout mettre en œuvre pour aider sa candidate à remporter la compétition. Aux manettes, on retrouvera le réalisateur des trois derniers opus : Francis Lawrence.

Reste à voir quand le projet verra le jour et si la saga Hunger Games réussira à revivre avec le personnage du président Snow en tête d’affiche. Le projet, encore à un stade embryonnaire, devrait se concrétiser dans les prochaines années. Lionsgate ne manquera pas de nous dévoiler quelques détails d’ici là, comme les nouveaux acteurs qui auront la lourde tâche de porter cette nouvelle saga. Reste que faire revivre une saga n’est pas une mince à faire et que les risques d’entacher les précédents opus est grand. Dans l’univers d’Harry Potter, la saga Les Animaux Fantastiques a eu du mal à trouver son public et ce malgré un premier opus assez réjouissant. Il se murmure même que Warner aurait revu ses plans pour la suite en se cantonnant à une trilogie au lieu des cinq opus précédemment annoncés. Alors si même le petit sorcier éprouve des difficultés à faire son trou dans les salles obscures, et ce malgré une communauté de fans parmi les plus fidèles, Hunger Games a encore du pain sur la planche. Et puis à l’heure où Hollywood recycle sans cesse les mêmes univers, le spectateur risque bien de se lasser.

Retrouvez la saga Hunger Games sur Amazon Prime Video