Test

[Test] Captain Toad: Treasure Tracker – Reposant ou soporifique, c’est au choix [Wii U]

Notre avis
6 / 10

Par Kocobe le

Le téméraire petit champignon est la figure de proue de Captain Toad: Treasure Tracker, un petit jeu de plateforme puzzle mignon. Mais parvient-il à être plus qu’un jeu sympathique à l’esthétique adorable ?

CTTT0

Nous sommes en compagnie de Captain Toad et de sa comparse Toadette. Dans le milieu, on les appelle même Captain Kikinou et Kikinette. Parce qu’ils sont tellement mignons ces canaillous avec leurs petits sacs à dos et leurs lampes frontales. Par contre, ils ne peuvent pas sauter, et ça, c’est moins mignon parce que la moindre marche devient un insurmontable obstacle. Et c’est le cœur même du game design de Captain Toad: Treasure Tracker.

CTTT1

Vous devrez donc vous frayer un chemin dans des niveaux en 3D fait avec le moteur de Super Mario 3D World — donc très jolis — que vous pouvez observer dans les moindres recoins grâce à une caméra très libre. Vous êtes donc invité à analyser le level design pour décider du chemin à prendre avant de vous y engouffrer, car à la moindre chute, il vous sera impossible d’aller en arrière. Le but dans chaque niveau est d’attraper une étoile et, optionnellement, 3 joyaux. Ces derniers permettent d’ouvrir de nouveaux tableaux. On peut donc faire l’impasse sur certains, mais pas sur tous.

Sauf que je suis embêté avec ce petit Captain Toad : Treasure Tracker. Si je lui trouve plein de charme, je ne peux pas vraiment dire que je me suis vraiment amusé. Captain Toad m’a fait passer agréablement du temps, mais c’est tout. Il s’agit vraiment du même principe que les petits niveaux bonus de Super Mario 3D World, mais élargi sur un bien plus grand nombre de niveau.

CTTT2

Quant à la diversité dans le gameplay, le jeu se pose là. Il y a bien les pioches qui vous rendent temporairement invincible et qui permettent de casser briques et crânes. Il y a également le jeté de navet que l’on déterre et qui permet régulièrement de se défendre contre les ennemis, voire d’attraper des objets lointains. Il y a aussi des phases en chariot qui utilisent intelligemment le gamepad (vous voyez le chariot à la troisième personne sur la télé et vous êtes aux commandes d’un canon à navet sur le gamepad) et qui ajoutent un peu de dynamisme à un jeu globalement mou du genou. Ou reposant. Ça dépend des points de vue.

Parce que oui. Captain Toad ne plaira pas à tout le monde. D’ailleurs, je ne sais même pas à quoi ça sert que j’en fasse le test. En effet, seuls deux cas de figure peuvent arriver : soit vous avez joué à Super Mario 3D World et vous savez d’ores et déjà si le jeu va vous plaire, soit vous n’avez pas joué à Super Mario 3D World et ce n’est pas une bonne idée de prendre Captain Toad en premier.

Je vous ai fait une petite infographie pour que vous compreniez mieux.

doisjeachetertoad

CTTT3

Beaucoup d’autres journalistes l’ont déjà dit dans leur test respectif : Captain Toad : Treasure Tracker est le jeu de lancement que la Wii U n’a pas eu. Le sortir maintenant, juste après Noël est assez incompréhensible et on l’oubliera aussi vite qu’on l’aura terminé. Son contenu un poil ric-rac et son manque de punch ont fini de me lasser et le tout ne m’a pas donné envie de m’acharner sur le jeu. De plus, son côté « publicité de luxe » assumé pour Super Mario 3D World, aussi bon soit-il, me laisse personnellement un petit goût amer dans la bouche, surtout à 40 euros. Alors ma note va peut-être vous paraître sévère, mais je suis malheureusement de ceux qui n’ont pas aimé les niveaux du Captaine dans Super Mario 3D World. Et comme le gameplay ne se renouvelle pas sur la longueur, il n’y a pas de raison que ce qui ne m’a pas plu sur le court terme me plaise sur le long. Toutefois, si ce n’est pas votre cas, n’hésitez surtout pas à y aller.

Captain Toad : Treasure Tracker est disponible pour 40 euros sur Wii U.

Le téméraire petit champignon est la figure de proue de Captain Toad: Treasure Tracker, un petit jeu de plateforme puzzle mignon. Mais parvient-il à être plus qu’un jeu sympathique à l’esthétique adorable ?

CTTT0

Nous sommes en compagnie de Captain Toad et de sa comparse Toadette. Dans le milieu, on les appelle même Captain Kikinou et Kikinette. Parce qu’ils sont tellement mignons ces canaillous avec leurs petits sacs à dos et leurs lampes frontales. Par contre, ils ne peuvent pas sauter, et ça, c’est moins mignon parce que la moindre marche devient un insurmontable obstacle. Et c’est le cœur même du game design de Captain Toad: Treasure Tracker.

CTTT1

Vous devrez donc vous frayer un chemin dans des niveaux en 3D fait avec le moteur de Super Mario 3D World — donc très jolis — que vous pouvez observer dans les moindres recoins grâce à une caméra très libre. Vous êtes donc invité à analyser le level design pour décider du chemin à prendre avant de vous y engouffrer, car à la moindre chute, il vous sera impossible d’aller en arrière. Le but dans chaque niveau est d’attraper une étoile et, optionnellement, 3 joyaux. Ces derniers permettent d’ouvrir de nouveaux tableaux. On peut donc faire l’impasse sur certains, mais pas sur tous.

Sauf que je suis embêté avec ce petit Captain Toad : Treasure Tracker. Si je lui trouve plein de charme, je ne peux pas vraiment dire que je me suis vraiment amusé. Captain Toad m’a fait passer agréablement du temps, mais c’est tout. Il s’agit vraiment du même principe que les petits niveaux bonus de Super Mario 3D World, mais élargi sur un bien plus grand nombre de niveau.

CTTT2

Quant à la diversité dans le gameplay, le jeu se pose là. Il y a bien les pioches qui vous rendent temporairement invincible et qui permettent de casser briques et crânes. Il y a également le jeté de navet que l’on déterre et qui permet régulièrement de se défendre contre les ennemis, voire d’attraper des objets lointains. Il y a aussi des phases en chariot qui utilisent intelligemment le gamepad (vous voyez le chariot à la troisième personne sur la télé et vous êtes aux commandes d’un canon à navet sur le gamepad) et qui ajoutent un peu de dynamisme à un jeu globalement mou du genou. Ou reposant. Ça dépend des points de vue.

Parce que oui. Captain Toad ne plaira pas à tout le monde. D’ailleurs, je ne sais même pas à quoi ça sert que j’en fasse le test. En effet, seuls deux cas de figure peuvent arriver : soit vous avez joué à Super Mario 3D World et vous savez d’ores et déjà si le jeu va vous plaire, soit vous n’avez pas joué à Super Mario 3D World et ce n’est pas une bonne idée de prendre Captain Toad en premier.

Je vous ai fait une petite infographie pour que vous compreniez mieux.

doisjeachetertoad

CTTT3

Beaucoup d’autres journalistes l’ont déjà dit dans leur test respectif : Captain Toad : Treasure Tracker est le jeu de lancement que la Wii U n’a pas eu. Le sortir maintenant, juste après Noël est assez incompréhensible et on l’oubliera aussi vite qu’on l’aura terminé. Son contenu un poil ric-rac et son manque de punch ont fini de me lasser et le tout ne m’a pas donné envie de m’acharner sur le jeu. De plus, son côté « publicité de luxe » assumé pour Super Mario 3D World, aussi bon soit-il, me laisse personnellement un petit goût amer dans la bouche, surtout à 40 euros. Alors ma note va peut-être vous paraître sévère, mais je suis malheureusement de ceux qui n’ont pas aimé les niveaux du Captaine dans Super Mario 3D World. Et comme le gameplay ne se renouvelle pas sur la longueur, il n’y a pas de raison que ce qui ne m’a pas plu sur le court terme me plaise sur le long. Toutefois, si ce n’est pas votre cas, n’hésitez surtout pas à y aller.

Captain Toad : Treasure Tracker est disponible pour 40 euros sur Wii U.

Notre avis

Ennuyeux

6 / 10