Cinq raisons de revoir la trilogie Retour Vers le Futur AUJOURD’HUI

JDG Network

Par Pierre le

Oui, oui, vous le savez. Vous l’avez déjà lu partout ailleurs sur le net et les plus fans d’entre vous attendaient ce 21 octobre depuis des années. En effet, c’est aujourd’hui que Marty et Doc débarquent dans le futur, enfin, le présent… le futur du passé qui est notre présent (p*** c’est compliqué). Un 2015 futuriste qui est bien loin de celui que nous connaissons (avouons-le, 2015 est plus cool dans le film). Un 2015 qui n’a pas été imaginé en 1985, mais bien en 1989, date de sortie du deuxième volet de la trilogie. Et pour cette journée spéciale, nous vous avons trouvé cinq bonnes raisons de revoir la trilogie… tout de suite, maintenant !

Screenshot

Parce que nous sommes le 21 octobre 2015

Une raison évidente que celle-ci. Oui, nous sommes dans un jour spécial pour tous les fans de Retour Vers le Futur. Le jour où Marty et Doc débarquent dans le « futur » dans le deuxième volet de Retour Vers le Futur. Non, nous n’avons pas d’hoverboards, ni Dent de la Mer 19, ni même de voitures volantes. Si notre 2015 est moins cool que celui du film, il a quand même un truc que le futur de Doc et Marty n’aura jamais : une trilogie légendaire qui raconte l’histoire d’un jeune lycéen qui voyage dans le temps à bord d’une Delorean.

De plus, pas la peine de vous faire un dessin, c’est le jour idéal pour se revoir les trois films à la suite. Après ce 21 octobre, plus rien ne sera plus pareil…

10941002_446543715499734_7352212111296433171_n

Car la totalité de Retour Vers le Futur se déroule désormais dans le passé

En une journée, Retour Vers le Futur est passé du statut de saga de SF à une saga uchronique. Car oui, pendant trente ans, 2015 de Retour Vers le Futur 2 représentait le futur. À partir d’aujourd’hui… il représente le passé. Un futur du passé qui faisait rêver dans les années 80. Eh oui, Retour Vers le Futur, comme tous les films qui représentent un futur « proche », a atteint sa date de péremption… Cela en fait-il un film has-been ? Absolument pas ! Tenez, par exemple, New York 1997 est-il devenu ringard en 1998 ? Pas du tout. Ce n’est pas le premier film à connaître ce destin, et ce ne sera certainement pas le dernier. Dans 3 ans, nous serons en 2019… date à laquelle se déroule un certain Blade Runner. Même Fritz Lang, qui s’est quand même donné une sacrée marge en 1927 en situant son film Metropolis en 2026, ne pourra lutter contre le temps. Cependant, il y en a certains qui sont à l’abri pendant un long moment, comme Dune, qui se déroule des milliers d’années dans le futur.

Alors oui, regarder la trilogie aujourd’hui aura un goût un peu spécial. Ce sera la première fois que vous verrez une trilogie qui se déroule entièrement dans le passé.

1D274907565618-biff.today-inline-large

Parce que si tout le monde surfe sur la vague, le meilleur moyen d’honorer la trilogie est de la revoir, tout simplement

Tout le monde parle de Retour Vers le Futur, aujourd’hui. Tout le monde. Cette journée est du pain bénit pour les CM qui s’en donnent à cœur joie. Tous les comptes des sociétés ou d’associations profitent de ce 21 octobre pour faire une petite blague, quitte à nous écœurer. Voici un petit florilège :

Voilà. Tout le monde en parle. Mais comment rendre hommage à la trilogie à votre échelle ? En faisant vous aussi un photomontage ? En trouvant la meilleure blague possible à sortir sur Twitter ? Non. En la regardant, tout simplement. Car oui, tous ces CM qui s’évertuent de trouver la meilleure manière possible de surfer sur la vague ne feront pas le poids face à vous si vous regardez la trilogie encore une fois.

Car Retour Vers le Futur est une trilogie entière qui ne cédera pas à la mode actuelle d’Hollywood

À la base, Retour Vers le Futur, c’est un film. Quatre ans après la sortie du premier épisode, Bob Gale et Robert Zemeckis nous ont donné deux suites. Deux suites qui ont réussi à continuer l’histoire sans la dénaturer. Le véritable exploit et d’avoir su donner à ces trois films une histoire entière, avec une fin qui ne nécessite aucune suite.

back-future-part-ii_1

Et il n’y en aura jamais. JAMAIS.

Même si Christopher Lloyd est chaud pour rempiler dans un quatrième épisode, la question d’un Retour Vers le Futur 4 est d’ores et déjà actée : c’est non. Zemeckis l’a dit et redit. Il a même avoué que son refus de céder les droits de la franchise pour faire une suite ou un reboot rendait dingue Universal, qui voit là un manque à gagner colossal.

Et en fait, c’est tant mieux. Apprécier une série terminée qui restera culte, car gravée dans son époque ? C’est oui !

Car c’est une trilogie culte, tout simplement

Oui, tout simplement. Dur de trouver d’autres raisons valables de revoir les trois Retour Vers le Futur. Rares sont les sagas qui mettent autant de monde d’accord. Tenez, même Star Wars a ses détracteurs. Les deux ou trois ronchons qui n’aiment pas Retour Vers le Futur disent ça pour ne pas faire comme tout le monde. Puis, loin des regards, ils sautent de joie en regardant les aventures de Marty McFly.

back-to-the-futur-retour-marty-mcfly-gif-tumblr-woa

Difficile de trouver des défauts à cette saga. Histoire simple, mais diablement bien écrite, scénario qui tient la route (malgré deux ou trois paradoxes temporels), rythme parfait et musique géniale… Une saga qui, en plus d’être exceptionnelle, est entrée dans la pop culture à tout jamais. Elle est culte, dans le premier sens du terme, car beaucoup de fans lui en vouent encore un, de culte. Tous les gamins d’aujourd’hui connaissent la trilogie, même si elle n’est pas de « leur époque ». Le fait est que Retour Vers le Futur est le symbole d’un Hollywood des années 80 bouillonnant d’idées et qui ne s’imposait aucune limite pour divertir. La bonne époque…

Bon, on vous laisse, on doit aller revoir la trilogie, nous !