Amazon veut protéger ses drones des flèches

drone

Par Jules le

La firme américaine pense à tout pour prémunir ses drones de livraison des dangers… Même aux archers.

amazon-prime

Si la réglementation sévère de la Federal Aviation Administration a tué dans l’œuf la livraison par drones sur le territoire de l’Oncle Sam, cela n’a pas empêché Amazon de déployer ses premiers appareils du programme Prime Air au Royaume-Uni. Pour le moment, ils se consacrent à deux clients, mais Amazon compte bien étendre son service à d’autres personnes dans les prochains mois.

Quoi qu’il en soit, cette mise en situation réelle permet à Amazon de recueillir de nombreuses données supplémentaires sur les conditions de livraison, afin de les optimiser et de mieux protéger ses appareils. Car les drones d’Amazon font face à de nombreux risques, qu’ils soient climatiques (orages, fortes averses, vents violents…), animaliers, et notamment les rapaces, ou humain. L’Homme dispose d’un bon nombre de moyens pour abattre les drones en plein vol, du fusil de chasse au lance-filet, en passant par les brouilleurs de signaux, les drones chasseurs de drones et même… l’arc.

Pour la livraison, suivez les flèches

Aussi surprenant que cela puisse paraître, Amazon s’est penché sur le problème que peuvent représenter les archers. Le site Geekwire a ainsi partagé un brevet datant de 2014, mais rendu public la semaine dernière, qui présente les contremesures déployables par un drone en cas d’attaque à l’arc. L’appareil détecterait la flèche en vol et déclencherait alors son programme de sécurité qui mettrait fin à sa mission initiale. Le drone chercherait alors un endroit sûr pour se poser afin d’alerter son opérateur.

arrow-amazon-drone_

Le drone pourrait également se livrer à des manœuvres d’évitement pour ne pas succomber à une flèche, même si l’efficacité de cette méthode est encore incertaine. Il faut dire qu’hormis dans le domaine sportif et dans certaines parties de chasse, l’arc n’est plus l’arme de prédilection de l’humanité.