Ambitieux, Tesla pourrait lancer son propre service de streaming musical et en équiper ses véhicules

Automobile

Par Fabio le

Le constructeur de voitures électriques américain pourrait bientôt se lancer dans l’industrie musicale, via une offre intégrée dans le système multimédia de ses véhicules.

Tesla, Model 3

La piste étudiée dévoilée par Recode a été confirmée à l’AFP (même si le papier est pour l’heure indisponible). La toile d’araignée qu’est en train de tisser Elon Musk, le PDG de Tesla, a de quoi impressionner. Tesla discuterait donc en coulisses avec les principales major musicales au sujet de l’utilisation de licences à destination de son propre service musical.

Ce service musical viendrait – dans un premier temps, on imagine – étoffer l’offre multimédia embarquée dans les voitures Tesla. Si le parc cible reste aujourd’hui limité – la société américaine a vendu moins de 100 000 véhicules l’an dernier – il pourrait rapidement croître avec la Tesla 3, qui a enregistré 400 000 précommandes. Les ambitions de la marque sont d’ailleurs importantes puisque c’est 1 million de voitures d’ici à 2020 qui devraient être produites.

De là à inquiéter Spotify et Apple Music ? Pour l’heure, il est un peu tôt de le dire. Spotify (qui est d’ailleurs le partenaire de Tesla pour les voitures commercialisées hors Etats-Unis) a annoncé la semaine dernière attirer 140 millions d’utilisateurs actifs sur son service et qu’Apple Music a réalisé une très bonne rentrée 2016 en atteignant les 20 millions d’abonnés (27 millions, aujourd’hui).

Des investissements ciblés

Connu et reconnu pour ses voitures électriques, Tesla s’est lancé ces derniers mois dans une stratégie de diversification de ses activités, tout en se servant de ces nouvelles acquisitions pour améliorer ses produits existants. L’entreprise américaine a notamment racheté SolarCity pour développer des technologies autour du solaire. Tesla et Solar City ont présenté peu après des tuiles photovoltaïques révolutionnaires.

Source: Source