Non, Netflix ne contacte pas ses abonnés pour savoir s’ils vont bien

Sur le web

Par Elodie le

Netflix is watching you. À l’instar d’autres services en ligne, les données des membres de la plateforme sont un outil précieux pour connaitre leurs habitudes et améliorer la sacro sainte expérience utilisateur. Toutefois, la plateforme n’a pas contacté ce fan de The Office après qu’il a binge watché les 188 épisodes de la série en une semaine. Même big brother a ses limites. On vous explique tout.

La plateforme ne s’en cache pas, elle collecte, analyse et traite les données de ses utilisateurs pour améliorer leur expérience sur la plateforme. Il y a deux mois environ, un abonné du service de SVoD a partagé son expérience sur son compte Reddit, trois ans après les faits.

Binge watching intensif

Après avoir visionné les 188 épisodes de la série The Office en une semaine, le jeune homme raconte avoir eu la surprise d’être contacté par la plateforme elle-même. Une intrusion pour certains, une délicate attention pour lui, comme il le raconte :

« J’ai reçu un email de Netflix me demandant si j’allais bien. Ils avaient remarqué que mon compte tournait non-stop depuis plus d’une semaine et ont voulu vérifier que j’allais bien depuis que mes activités de visionnage étaient devenues beaucoup plus fréquentes. Honnêtement, cela m’a fait du bien de savoir que quelqu’un, même si c’est un étranger travaillant pour le support d’un service client, se préoccupait de ma santé mentale. »

3615 Netflix

Le jeune homme explique en effet avoir traversé un « épisode dépressif» à cette période. Il assure aller « beaucoup mieux maintenant », « je souffrirai toujours de dépression, comme c’est une maladie mentale, mais j’ai appris qu’il ne s’agissait pas de battre le monstre, mais plutôt d’apprendre à vivre avec ». Reprenant ensuite cette réplique de la saison 2 de Bojack (Horseman) : « Ça devient un peu plus facile tous les jours, mais tu dois le faire tous les jours. C’est la partie difficile. Mais ça devient de plus en plus facile ».

Ce fan de The Office n’a pas perdu le Nord pour autant puisqu’il en a profité pour s’adresser directement à la plateforme : « Ceci étant dit, si quiconque de Netflix cherche à m’embaucher, envoyez-moi un message. Je serai diplômé d’ici un an. »

Netflix is watching you

Une histoire qui en a ému certains et effrayé d’autres. Si Netflix n’a pas fait publicité de cette histoire, le géant américain de la SVoD a déjà utilisé les données de visionnage de ses utilisateurs pour sa propre communication. La plus récente a failli tourner au drame sur les réseaux sociaux : le 11 décembre dernier, sur Twitter, Netflix a interpellé les 53 personnes qui ont regardé le film A Christmas Prince tous les jours pendant 18 jours.

Un petit troll qui n’a pas plus à tout le monde. Certains internautes relevant le pouvoir intrusif de la plateforme.

Pourtant ce dernier épisode au scénario étonnant… est faux ! Netflix France assure qu’il s’agit tout simplement d’un hoax qui tourne sur internet depuis longtemps, comme on peut le voir sur le site parodique The Onion par exemple. Même histoire, même délicate attention de Netflix, seule la série binge watchée change : Sons of Anarchy.

Plus précisément :

Netflix ne communique pas de manière proactive avec ses membres pour vérifier comment ils vont en se reposant sur leurs habitudes de visionnage. Nous envoyons occasionnellement des emails à nos membres pour partager des recommandations de titres qu’ils pourraient aimer.

 

Les 10 films et séries à voir en février sur Netflix