Le Mix 4 de Doogee remet au goût du jour le concept de smartphone coulissant

Smartphone

Par Olivier le

Le constructeur Doogee n’est peut-être pas le plus connu sur le marché du smartphone. Mais ses produits présentent souvent des designs intéressants. C’est le cas du Mix 4, qui règle à sa manière le problème de l’encoche.

Le Mix 4 est d’abord et avant tout… un écran (de 5,99 pouces) un peu épais. On n’y trouve ni encoche, ni tranche inférieure comme chez d’autres constructeurs. Est-ce à dire que Doogee a abandonné l’idée de joindre à son appareil une caméra à l’avant ? Pas du tout. En fait, il faut glisser l’écran vers le bas : le geste va révéler une partie haute qui contient la caméra, mais aussi le haut-parleur et le capteur de luminosité.

Des capteurs véritablement sous l’écran

Si on peut louer l’habileté du constructeur pour proposer un smartphone qui ne soit qu’écran, par contre le fait de devoir glisser la dalle en permanence pour qu’il puisse gérer les variations de lumière et faire entendre du son sera rédhibitoire pour beaucoup d’utilisateurs. Mais en échange, le Mix 4 ressemble aux smartphones de l’avenir, dont le design sera réduit à leur écran (lorsque les fabricants auront trouvé le moyen d’intégrer les composants actuellement en façade sous la dalle).

Pour être complètement honnête, l’écran du Mix 4 est entouré d’une fine bordure. Mais il occupe tout de même 97% de la façade avant. Le lecteur d’empreintes digitales est semble-t-il présent sous l’écran, une fonction encore très rare mais que l’on retrouve sur le Doogee V. Par contre, la conception de l’appareil implique un châssis plus épais que chez la plupart des autres smartphones : 11 mm.

Doogee a aussi pensé à deux appareils photo au dos. La fiche technique est encore un peu maigre, puisqu’il s’agit pour le moment d’un prototype. Le constructeur annonce un processeur Snapdragon. Il est possible que ce Mix 4 trouve son chemin en boutique, mais sans doute en fin d’année. Le Mix 3 est attendu au moins de juin.