C’est officiel, Xiaomi arrive en France !

Smartphone

Par Gaël Weiss le

Le marché français du smartphone va bientôt accueillir un nouvel acteur de taille : Xiaomi annonce officiellement qu’il débarque en France ! La vente de ses smartphones et produits va démarrer au début du mois de mai. La marque chinoise tiendra par ailleurs une conférence de presse le 22 mai prochain pour préciser ses plans.

Ce n’est plus une rumeur. Après l’Espagne, Xiaomi a décidé de s’attaquer au marché français. La marque chinoise – bien connue de ceux qui importent leur smartphone de Chine – va se lancer dans l’Hexagone dès le mois prochain. Plus besoin de passer par l’importation et les revendeurs tiers, les smartphones seront directement disponibles depuis la France et compatibles avec les bandes de fréquence françaises, avec une interface entièrement traduite et un SAV local présent en cas de problème.

Un lancement prévu dans le courant du mois de mai

Dans un premier temps, Xiaomi compte proposer ses produits en ligne, via son site fraîchement traduit en français Mi.com. Ce dernier sera lancé en France dans le courant du mois de mai. Dès le 3 mai prochain, Xiaomi lancera la Mi Community française, pour rassembler les fans de la marque via les réseaux sociaux et probablement un forum. Xiaomi tiendra par ailleurs une conférence de presse le 22 mai prochain durant laquelle elle annoncera les premiers produits qu’elle commercialisera en France ainsi que ses plans pour s’imposer sur le marché français.

Pour l’instant, on ne sait pas exactement quels produits seront disponibles en France. Une chose est certaine, il sera forcément question de smartphones, la marque étant surtout connue pour ses téléphones dotés de fiches techniques solides et de prix très agressifs. La question est maintenant de savoir quelle gamme la marque va commercialiser en France, entre les Mi Mix (le très haut de gamme), la gamme Mi (les flagships) et la gamme Redmi (l’entrée de gamme).

Xiaomi France veut être plus qu’un simple fabricant de smartphone

Les représentants de Xiaomi, que j’ai pu rencontrer hier, m’ont toutefois confirmé que les PC portables et les télévisions Xiaomi ne feront pas partie des produits lancés le mois prochain en France. Dans le cas des télévisions, Xiaomi m’a notamment expliqué que la localisation de l’interface n’était pas encore prête pour la France.

Le Xiaomi Mi Laser Projector, l’un des très nombreux appareils électroniques vendus par Xiaomi.

Quoi qu’il en soit Xiaomi ne veut pas arriver en France en tant que simple constructeur de smartphones. Les représentants de Xiaomi que j’ai rencontré ont beaucoup insisté sur le fait que la marque reposait sur trois piliers principaux que sont le hardware, les services (sur Internet) et les magasins physiques. Et la marque compte bien s’appuyer sur ces trois piliers en France.

Cela signifie d’une part que Xiaomi compte commercialiser des gammes de produits très différents des smartphones (en Espagne elle vend aussi bien des téléphones que des casques audio, des drones, des lampes connectées ou des casques de réalité virtuelle) et qui ne sont pas forcément des produits physiques. Xiaomi possède par exemple un service de cartes SIM virtuelles qui permet de bénéficier du roaming à l’étranger sans avoir besoin d’acheter une carte SIM sur place. Quant aux magasins, la marque devrait donner des réponses le 22 mai prochain.

La France, un marché compliqué pour les constructeurs de smartphones

Xiaomi aura fort à faire pour s’imposer sur le marché français, particulièrement compétitif en France. Entre les ténors du genre – Samsung, Huawei, sans parler d’Apple -, les outsiders – Honor, OnePlus ou Wiko -, la marque devra se montrer agressive. Les représentants de Xiaomi semblent confiants. Ils ont désormais l’expérience du marché espagnol, sur lequel ils se débrouillent particulièrement bien alors qu’ils ne sont là-bas que depuis quelques mois, et pensent posséder les bons arguments pour convaincre le grand public.