C’est officiel, Xiaomi arrive en France !

Smartphone

Par Gaël Weiss le

Le marché français du smartphone va bientôt accueillir un nouvel acteur de taille : Xiaomi annonce officiellement qu’il débarque en France ! La vente de ses smartphones et produits va démarrer au début du mois de mai. La marque chinoise tiendra par ailleurs une conférence de presse le 22 mai prochain pour préciser ses plans.

Ce n’est plus une rumeur. Après l’Espagne, Xiaomi a décidé de s’attaquer au marché français. La marque chinoise – bien connue de ceux qui importent leur smartphone de Chine – va se lancer dans l’Hexagone dès le mois prochain. Plus besoin de passer par l’importation et les revendeurs tiers, les smartphones seront directement disponibles depuis la France et compatibles avec les bandes de fréquence françaises, avec une interface entièrement traduite et un SAV local présent en cas de problème.

Un lancement prévu dans le courant du mois de mai

Dans un premier temps, Xiaomi compte proposer ses produits en ligne, via son site fraîchement traduit en français Mi.com. Ce dernier sera lancé en France dans le courant du mois de mai. Dès le 3 mai prochain, Xiaomi lancera la Mi Community française, pour rassembler les fans de la marque via les réseaux sociaux et probablement un forum. Xiaomi tiendra par ailleurs une conférence de presse le 22 mai prochain durant laquelle elle annoncera les premiers produits qu’elle commercialisera en France ainsi que ses plans pour s’imposer sur le marché français.

Pour l’instant, on ne sait pas exactement quels produits seront disponibles en France. Une chose est certaine, il sera forcément question de smartphones, la marque étant surtout connue pour ses téléphones dotés de fiches techniques solides et de prix très agressifs. La question est maintenant de savoir quelle gamme la marque va commercialiser en France, entre les Mi Mix (le très haut de gamme), la gamme Mi (les flagships) et la gamme Redmi (l’entrée de gamme).

Xiaomi France veut être plus qu’un simple fabricant de smartphone

Les représentants de Xiaomi, que j’ai pu rencontrer hier, m’ont toutefois confirmé que les PC portables et les télévisions Xiaomi ne feront pas partie des produits lancés le mois prochain en France. Dans le cas des télévisions, Xiaomi m’a notamment expliqué que la localisation de l’interface n’était pas encore prête pour la France.

Le Xiaomi Mi Laser Projector, l’un des très nombreux appareils électroniques vendus par Xiaomi.

Quoi qu’il en soit Xiaomi ne veut pas arriver en France en tant que simple constructeur de smartphones. Les représentants de Xiaomi que j’ai rencontré ont beaucoup insisté sur le fait que la marque reposait sur trois piliers principaux que sont le hardware, les services (sur Internet) et les magasins physiques. Et la marque compte bien s’appuyer sur ces trois piliers en France.

Cela signifie d’une part que Xiaomi compte commercialiser des gammes de produits très différents des smartphones (en Espagne elle vend aussi bien des téléphones que des casques audio, des drones, des lampes connectées ou des casques de réalité virtuelle) et qui ne sont pas forcément des produits physiques. Xiaomi possède par exemple un service de cartes SIM virtuelles qui permet de bénéficier du roaming à l’étranger sans avoir besoin d’acheter une carte SIM sur place. Quant aux magasins, la marque devrait donner des réponses le 22 mai prochain.

La France, un marché compliqué pour les constructeurs de smartphones

Xiaomi aura fort à faire pour s’imposer sur le marché français, particulièrement compétitif en France. Entre les ténors du genre – Samsung, Huawei, sans parler d’Apple -, les outsiders – Honor, OnePlus ou Wiko -, la marque devra se montrer agressive. Les représentants de Xiaomi semblent confiants. Ils ont désormais l’expérience du marché espagnol, sur lequel ils se débrouillent particulièrement bien alors qu’ils ne sont là-bas que depuis quelques mois, et pensent posséder les bons arguments pour convaincre le grand public.

22 réponses à “C’est officiel, Xiaomi arrive en France !”

  1. Le prix chez les revendeurs français (boutiques en ligne) risquent d’augmenter non ? Xiaomi va arriver sur le territoire français avec un catalogue de prix bien différent de ce qu’on peut avoir avec une conversion en euros et une TVA lors de l’import.
    Bref pas sûr que ce soit mieux, sauf pour le SAV très proche.

  2. Non,  en Espagne les prix ne sont que des 20 pour cent plus élevés que sur le marché gris (importation), or la TVA est de 21 pour cent en Espagne.  Ton commentaire est erroné. Va donc voir l’article sur FrAndroid, bien fait,  tu comprendras mieux.

  3. Non,  en Espagne les prix ne sont que des 20 pour cent plus élevés que sur le marché gris (importation), or la TVA est de 21 pour cent en Espagne.  Ton commentaire est erroné. Va donc voir l’article sur FrAndroid, bien fait,  tu comprendras mieux.

  4. Je ne me rend pas compte si niveau smartphone ils ont des chances en France (Sûrement, vu le nombre de personnes qui on des wikio) mais j’espère qu’ils vont proposer toute leur gamme de produits connectés, je n’ai pas encore osé franchir le pas mais si ils débarque en France avec des délais plus court et un bon sav ça change tout! A voir si ce sera compatible avec Google Home ou Alexa aussi.

  5. Je ne me rend pas compte si niveau smartphone ils ont des chances en France (Sûrement, vu le nombre de personnes qui on des wikio) mais j’espère qu’ils vont proposer toute leur gamme de produits connectés, je n’ai pas encore osé franchir le pas mais si ils débarque en France avec des délais plus court et un bon sav ça change tout! A voir si ce sera compatible avec Google Home ou Alexa aussi.

  6. Le problème avec cette sous marque (oui ça reste une sous marque, soyons honnête) c’est le support inexistant, les mises à jours inexistantes, la majorité de leurs applis sont en chinois et bourrée de pub avec peu de suivi, bref le service reflète le prix.

  7. Idem, l’intérêt c’est surtout leurs appareils domotiques, le seul hic c’est le support et le fait que tout passe par leur appli maison (sur smartphone) qui ressemble plus à un malware qu’autre chose.

  8. Support inexistant : pas plus qu’un wiko, pour l’instant ils ne sont
    disponibles que via des revendeurs en France, on ne peut donc rien leur
    reprocher avant leur implantation.

    Mise à jour inexistantes :
    C’est mine de rien assez régulier (une par mois environ). Certes on est
    pas sur des màj aussi régulières qu’android j’imagine, mais ce n’est pas
    "inexistant"

    La majorité de leurs applis en chinois : les
    versions globales sont traduites, le play store est installé donc ce
    sont les mêmes applis que tous les smartphones android. Pas vu un seul
    caractère chinois sauf à l’initialisation.

    Bourrées de pubs :
    Deux applis "pub" préinstallées (et désinstallables), dont une le
    clavier swift, les autres applis viennent encore une fois du playstore
    android. Les applis de la surcouche miui n’ont pas de pub.

    Peu de
    suivi : ma fois les applis de la surcouche ont des mises à jour
    régulières, et encore une fois les autres applications viennent du store
    android…

    Le service reflète le prix : téléphone qui ne va pas
    faire 8 ans sans doute, d’autant qu’à ce prix on est tenté d’en changer
    assez régulièrement. Mais ils font très bien le job pour leur prix et
    leurs capacités hardware.

    Des processeurs pas mauvais,
    suffisamment de ram pour ne pas avoir de ralentissements, une batterie
    d’une bonne durée de vie, une surcouche élégante. Certes la photo est
    pas au top, le design fait copie d’apple et en import il manque des
    fréquences en import.

    Mais pour le même prix (même avec 20% de tva), les concurrents ne peuvent pas rivaliser…
    C’est
    facile de sortir "c’est chinois donc c’est pourri", mais les tels sony,
    wiko et autres nokia sortent des mêmes usines et sont tout aussi
    chinois. Honnêtement je vous conseille d’aller les voir quand ils
    sortiront, parce que c’est loin d’être une sous marque quand on se
    penche dessus, et leur environnement domotique vaut également le détour.
    En fait l’obstacle à l’implantation en France c’est typiquement votre
    réaction :/

  9. Xiaomi une sous-marque… renseignez vous un peu ! loin d’être une sous-marque c’est même le contraire, xiaomi est calqué sur le modèle apple et ne s’en ai jamais caché c’est donc une foule de produit qui est proposé.

    les téléphones sont mis à jour toutes les semaines voir toutes les 2 semaines avec un suivi sur les anciens modèles qui pourrait servir d’exemple à bien des constructeurs.
    les applis existent en version global et traduite, les seules pubs visible  sont les promo sur le store xiaomi.

  10. Sous marque ? non je ne crois pas…
    J’ai possédé un Mi Mix et il était bien meilleur que mon samsung actuel !
    Je
    possède un aspirateur robot xiaomi depuis presque 2 ans, et aucune
    pannes, une mise à jour régulière du firmware pour une qualité et un
    prix beaucoup plus intéressant que les modeles vendus en france…
    Et j’ai également des écouteurs et enceintes xiaomi qui marchent parfaitement bien.
    Il faut arrêter de dénigrer ce qu’on ne connait pas…

  11. Il est vrai que le seul souci actuel avec cette marque, c’est le SAV avec les temps de transports vers la chine.

  12. C’est cela oui, un téléphone qui coûte 200 euros va avoir les mêmes qualité intrasec qu’un téléphone qui vaut plus du double… Tu connais la notion de qualité dans l’industrie, moi oui ça tombe bien ! Je t’explique, quand tu fais un batch d’une pièce électronique tu as toujours des disparités, que ce soit un processeur, des composants de base (condos, capteurs, transistors d’antenne, batterie etc…),  alors ensuite ces pièces sont en générale triées et pour certaines testées, les défectueuses sont passées au rebut, d’après toi où partent les pièces de moins bonne qualité ? Dans les équipement à bas coup, tout le monde fait ça, sans exception, que la société soit Française ou étrangère. Malheureusement Xiaomi cache ses taux de panne, c’est une société chinoise et rien ne les force à communiquer là dessus, sachant que des marques établies arrivent facilement presque 10% sur des séries j’imagine qu’une sous-marque comme Xiami doit être bien au delà. Un taux de panne acceptable c’est en dessous de 5% au passage.

  13. Jamais vu un commentaire aussi perave troll et sans fondement, ahurissant …
    Pour avoir essayé au moins 5 marque de téléphone chinois avec des prix allant de 100 à 300 euros, je peux dire que Xiaomi cinquième constructeur mondiale juste, c’est équivalent aux autres marque connus qui font payé cher vu le coût de fabrication d’origine, juste le fait de voir marqué Sony ou Samsung. Le support seul après je ne peux dire je n’ai pas test mais moi je préfère parler de ce que je connais ………. 🙂

  14. <troll>
    "C’est cela oui, un téléphone qui coûte 200 euros va avoir les mêmes qualité intrasec qu’un téléphone qui vaut plus du double…"
    Yep, avec 50% de marge et une pomme dessinée dessus ça se fait
    </troll>

    Xiaomi ne serait pas le 5ième vendeur mondial si ses téléphones étaient si fragiles. En chine/inde les marques calqués sur appli niveau design il y en a toute une chiée avec les mêmes specs, pourquoi celle ci est tant plébiscitée à ce moment là ? Ils les réparent eux même avec leurs piti doigts ? Pourquoi parles t’on des wiko tout pourris worldwide alors que les Xiaomi, pourtant une plaie à importer jusqu’à récemment, sont plutôt mis en avant et sont en top vente lorsque l’import est dispo facilement (amazon espagne). Gearbest est a ce point puissant qu’il corrompt toute la presse tech française ?

    Je compare pas un tel à 200 à un tel à 400, je compare un tel à 200 tout beau tout chaud à un modèle à 200 euro d’une grande firme (aka un téléphone conçu deux ans auparavant, obsolète, que la fnac essaye de refourguer au pégu moyen). 

    De même ta remarque va aussi s’appliquer à Huawei qui pourtant est bien installé en France, et aucune remarque sur sa qualité ? C’est parce que les modèles sont à 600 euros que le gentil huawei met du top qualité dans ses smartphones ?

    Bref quand on peut pas taper sur le software on essaye le hardware, bien tenté, je vais pas démonter mes tels pour te contredire. gg, bonne journée.

  15. donc tu parle de prix: un s9 coûte en sortie d’usine : 158 dollar. 
    Un xiaomi coûte 142 dollar (c’est pas moi qui le dit..)
    Donc au final tu dis que 16 dollar de différence est un gage de qualité…
    Sur les marques (apple samsung) tu paye:
    le prix du tel
    Le prix de la marque
    Le prix de tous les intermédiaires
    Le prix du packaging
    Le prix du marketing.
    sachant que les usines restes les mêmes..

  16. Je viens de changer mon Mi3 pour un Mi6. j’avais le Mi3 depuis 4ans, il fonctionne toujours très bien, fluide et tout, mais je voulais changer (notamment, je n’avais pas la 4G). J’avais payé mon Mi3 220€. Avant j’avais un Sony Xperia Truc acheté 550€ et il est mort au bout de 3ans.
    Ma meilleure pote à toujours son Redmi 1 (acheté donc 90€ il y a aussi 4ans), qui a juste eu besoin d’un formatage depuis le temps, et il fonctionne toujours très bien.
    Mes potes qui ont des Samsung ou des iTruc changent assez souvent pcq "au bout d’un moment ça bug/ram/plante" (rayer les mentions inutiles).

    Alors la différence de prix ? La marge. Un iTruc coute 150€ pièce à produire (marketing et ingénierie compris) et est vendu 1000€ quand un MiTruc qui coûte aussi 150€ à produire, est vendu 250€ (ce qui fait déjà une belle marge).
    "Tu connais la notion de qualité dans l’industrie ?" -> Moi aussi 😉
    "Un taux de panne acceptable c’est en dessous de 5% au passage"

    Je ne connais pas le nombre de pannes chez Xiaomi, (5% ça me parait déjà énorme) mais d’après mes observations personnelles, MTTF(Xiaomi) > MTTF([Apple, Samsung, Sony…]) donc bon…

    Bref, j’étais le premier à cracher sur les "sous marques" chinoises il y a quelques années, mais maintenant moi je reste chez Xiaomi. Alors heureux de bientôt les voir chez nous 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *