Apple pourrait-elle profiter de la situation pour racheter Disney ?

Apple

Par Remi Lou le

Selon des analystes, la situation mondiale serait particulièrement propice à un rachat d’ampleur de Disney par… Apple.

La rumeur d’un rachat de la firme aux grandes oreilles par le géant de Cupertino n’est pas nouvelle, mais elle revient sur le devant de la scène maintenant que la situation mondiale est fortement impactée par le coronavirus COVID-19. Si, il y a quelques mois, certains évoquaient la possibilité d’un rachat de Netflix par Apple, c’est désormais Disney qui constitue la théorie la plus probable d’un rachat. Apple dispose, en effet, de fonds astronomiques qui lui permettraient de racheter presque n’importe quel entreprise sur la planète. Si nous évoquions la thèse d’un rachat de Netflix, c’est notamment parce qu’Apple s’est lancé il y a peu dans la guerre de la vidéo en streaming, avec son service Apple TV+, dont le catalogue reste, à ce jour, bien pauvre. Cette fois, maintenant que la date de sortie de Disney+ approche, Apple pourrait une nouvelle fois tenter d’acheter un acteur majeur du secteur du divertissement.

Une simple hypothèse

Cette théorie nous vient du Hollywood Reporter, qui affirme que la situation actuelle serait particulièrement propice à un tel rachat. L’action Walt Disney a en effet subi une lourde chute à mesure que les populations du monde entier ont commencé à se confiner, et que les salles de cinéma se sont mises à fermer. En seulement quelques jours, la capitalisation boursière de la firme aux grandes oreilles a ainsi perdu près d’un tiers de sa valeur d’avant la crise. Apple, au contraire, s’affiche en pleine forme, et ce malgré la fermeture de ses Apple Store autour du globe. À l’heure où nous écrivons ces lignes, l’action AAPL s’échange pour presque 247 dollars, contre seulement 88,80 dollars pour l’action de la Walt Disney Company.

Un analyste de Rosenblatt Securities, dont les dires ont été relayés par The Hollywood Reporter, voit cette situation comme une aubaine pour Apple, qui possède largement les fonds suffisants pour faire une offre à Disney pour plus d’une centaine de milliards de dollars. Malgré tout, il convient d’indiquer qu’il ne s’agit là que d’une hypothèse. Ni Apple ni Disney ne s’est exprimé à ce sujet, et la possibilité d’un rachat de cette taille en cette période trouble ne donnerait clairement pas une bonne image au monde. Par ailleurs, si Disney, en tant qu’acteur majeur du monde du divertissement, essuie une chute sans précédent, la situation ne devrait être que passagère. L’année dernière a été largement marquée par la domination du géant aux grandes oreilles dans les salles obscures, qui signait un grand nombre de succès majeurs comme La Reine des Neiges 2, Le Roi Lion, ou encore Star Wars 9. De plus, la firme peut se targuer de s’être hissée à la première place du box-office mondial avec Avengers Endgame. Avec de l’or entre les mains, Disney a peu de chance d’être vendu à un autre, et ce malgré des difficultés passagères liées à la pandémie de COVID-19.