Des masques non-sanitaires seront vendus dans les grandes surfaces dès le 4 mai

politique

Par Felix Gouty le

Le déconfinement ne se fera pas sans masque, en France. Après les pharmacies et les buralistes, les super-marchés pourront vendre des quantités limitées de masques jetables ou réutilisables. Leur prix reste néanmoins encore débattu.

Crédits : 15734951 / Pixabay.

Être déconfiné va bientôt rimer avec être masqué. Après les pharmacies et les buralistes cette semaine, un certain nombre de grandes et moyennes surfaces sera autorisé à vendre des masques non-sanitaires au grand public à partir du 4 mai. Le 11 mai, date annoncée du début du déconfinement, le reste des enseignes et donc « toutes les grandes surfaces » de France pourront les vendre, a affirmé la secrétaire d’État à l’Économie, Agnès Pannier-Runacher. Les masques vendus pourront être des jetables homologués ou des lavables et réutilisables dits « de type 1 ou 2 » – c’est-à-dire avec une capacité de filtration de 90% ou de 70%, ce qui devrait faire varier leur prix. Ces masques ne peuvent en aucun cas être des masques chirurgicaux ou FFP2, qui resteront réservés aux soignants et aux hôpitaux jusqu’à nouvel ordre. Selon Ouest-France, les premières enseignes capables de délivrer ces masques « grand public » seront Auchan, Aldi, Carrefour, Colruyt, Cora, Casino, Intermarché, Leclerc, Lidl, Netto, Match et Système U.

Un prix encore discuté

Les masques à usage unique, issus de l’importation uniquement, seront vendus « à prix coûtant », probablement autour de 60 centimes l’unité, selon la secrétaire d’État. Les prix des masques lavables devront probablement dépendre du nombre maximal de réutilisations de chaque modèle. Les masques vendus chez les buralistes, prévus à 5 euros l’unité, sont censés pouvoir être utilisés 20 fois – soit 25 centimes l’usage. Les masques que pourront vendre les grandes surfaces devraient coûter entre 2 et 3 euros et être réutilisables entre 10 et 15 fois, d’après la secrétaire d’État. Les quantités vendues devront être limitées pour éviter la pénurie : l’idée actuelle serait de n’autoriser l’achat que d’un lot de masques, à chaque passage en caisse. Par ailleurs, si les modalités restent encore floues sur ce point, le gouvernement a déclaré que 5 millions de masques réutilisables seront distribués gratuitement auprès des « personnes les plus vulnérables. » De plus, les entreprises dont les employés sont situés à moins d’un mètre de distance d’entre eux devront obligatoirement leur fournir des masques. Elles peuvent en commander par le biais d’une plate-forme en ligne spécialement conçue par La Poste. Enfin, pour rappel, Île-de-France Mobilités compte toujours distribuer gratuitement des masques dans les transports en commun transiliens.

FEOYA Homme Femme Visage Anti...
63 Commentaires
FEOYA Homme Femme Visage Anti...
  • Le pack contient: 1 couche de protection avec 2 filtres PM2.5
  • La largeur des cache-oreilles est réglabe, donc, il non seulement pour les adultes, mais aussi...
  • Le design adhère parfaitement au visage, gardez votre visage propre et protégez votre visage...
  • Dans les lieux publics, un masque peut prévenir la salive et anti-crachats. Choisissez un...