A quoi va servir cet accélérateur de particules de 100 km envisagé par le CERN ?

Science

Par Felix Gouty le

Le Conseil européen à la recherche nucléaire a présenté son nouveau projet à 20 milliards d’euros : un nouveau accélérateur de particules gigantesque qui servirait d’usine à bosons de Higgs, pour en savoir plus sur cette particule élémentaire.

Le Grand collisionneur de hadrons, le plus puissant accélérateur de particules à ce jour (Crédits : CERN).

Lorsqu’il sera construit, il sera le plus grand et puissant accélérateur de particules au monde. Hank Pym n’aura qu’à bien se tenir ! Le Conseil européen pour la recherche nucléaire (CERN) a annoncé son intention de construire le Future Circular Collider (FCC), ou futur collisionneur de hadrons (qui désignent des particules subatomiques comme les protons ou les neutrons). D’une circonférence de 100 kilomètres, cet immense tube circulaire servirait à générer une énergie cinétique de 100 tétraélectrons volts (TeV) afin d’éclater des particules physiques entre elles. Leur collision produirait ainsi les bosons de Higgs, découverts en 2012 par le CERN lui-même, ou même d’autres particules élémentaires encore inconnues, par exemple relatives à la matière noire. Pour cela, l’organisation scientifique aurait besoin de 23 milliards de dollars (environ 20,3 milliards d’euros), en provenance des pays européens membres du Conseil mais aussi, très probablement, d’autres pays comme le Japon ou les États-Unis.

Une fois financé, le FCC serait construit sous la ville de Genève, en Suisse, dès 2038. Puis, lorsqu’il sera fonctionnel, il servira en premier lieu “d’usine à Higgs”, par la collision d’électrons et de positrons, afin de produire cette mystérieuse particule en grande quantité. Cela permettra aux physiciens des particules d’en savoir plus sur cet élément dont ils soupçonnent être la clef de voûte de la structure fondamentale de la matière. Dans un second temps, le FCC devrait pouvoir être capable d’éclater des protons entre eux pour éventuellement découvrir de nouvelles particules. Ces nouvelles études et possibles découvertes affineront ou remettront en cause le Modèle standard sur lequel se base l’ensemble des connaissances en matière de physique de particules. “Nous savons que la seule manière de trouver des réponses c’est d’expérimenter, remarque Tara Shears, physicienne à l’université de Liverpool, dans un article de Nature sur le sujet. Mais le seul endroit où trouver ces réponses reste là où n’avons pas encore pu chercher.”

Ant-Man et la Guêpe [Blu-Ray]
264 Commentaires
Ant-Man et la Guêpe [Blu-Ray]
  • Audience Rating: Tous publics
Source: EnGadget