Les cochons font-ils de meilleurs animaux domestiques que les chiens ?

Science

Par Felix Gouty le

De plus en plus de demeures font du cochon nain leur animal domestique. Des scientifiques hongrois ont tenté de voir si celui-ci entretenait vraiment la même relation avec l’humain qu’entre un chien et son maître.

Crédits : yairventuraf / Pixabay.

L’expression « cochon qui s’en dédit » pourrait bien avoir une origine scientifique. En effet, selon une nouvelle étude, le cochon miniature domestique désavouerait légèrement son maître pour résoudre un problème et obtenir une récompense à croquer. A l’inverse, le chien – le plus fidèle ami de l’homme à en croire un autre adage – n’hésite pas au bon souvenir de son maître, afin de demander son aide dans la résolution d’un même genre de dilemme. Cette différence de comportement entre les animaux vient d’être décrite par des chercheurs hongrois de l’université Loránd Eötvös dans la revue Animal Cognition. Pour la découvrir, les éthologues (scientifiques spécialisés dans l’étude du comportement animal) ont observé les réactions de plusieurs chiens (Canis lupus familiaris) et cochons domestiques (Sus scrofa domesticus) nains, ou miniatures, au cours de trois tests, en présence de leur maître : face à une gamelle pleine de nourriture, face à une gamelle retournée cachant de la nourriture puis face à une gamelle retournée mais vissée au sol et donc impossible d’ouvrir.

Le chien coopère quand le cochon se perd

Au cours du premier, considéré comme une situation neutre, les deux animaux ont réagi de manière identique – comme la vidéo ci-dessous le montre. Dans la deuxième phase de test, les cochons se sont immédiatement tournés vers la gamelle, la retournant aisément avec leur groin pour se saisir de la nourriture. Les chiens, eux, montrent de l’hésitation et se tournent plusieurs fois vers leur référant humain avant de réussir à résoudre le problème. L’écart se creuse surtout dans le cas du problème insoluble. Alors que les chiens demandent instinctivement de l’aide à leur maître, face à leur incapacité à s’en sortir seuls, les cochons, eux, continuent inlassablement de s’attaquer au problème sans faire appel à leur maître.

« Les similitudes découvertes entre les deux espèces soulignent des capacités similaires de communication et d’interaction avec les humains, conclut Paula Pérez Fraga, l’une des chercheuses, dans un communiqué relayé par Sciences Et Avenir. Néanmoins, les prédispositions spécifiques d’une espèce font toute la différence : les chiens dépendent naturellement davantage des humains et donc coopèrent plus facilement avec eux, ce qui expliquent leur propension à interagir avec eux. » Autrement dit, malgré le fait que dans certaines demeures le cochon nain prenne la place du chien, les centaines de milliers de domestication et d’évolution commune entre l’humain et le chien ont permis à ce dernier d’élaborer des moyens de communication parfaitement adaptés à sa relation à l’être humain. Même le chat ne lui arrive pas à la cheville en la matière. « Les loups sauvages socialisés, élevés depuis la naissance, et les chats communiquent moins avec les humains que les chiens dans un même exercice de résolution de problème car le premier n’est pas le fruit d’une domestication et que le second n’est pas une espèce sociale (contrairement au chien et au cochon) », explique Paula Pérez.

17YEARS Miniature Charmante...
3 Commentaires
17YEARS Miniature Charmante...
  • Le design charmant du cochon sur le pot de toilette vous met de bonne humeur.
  • Idéal pour offrir à un(e) ami(e), collègue, membre de la famille pour un anniversaire ou les...
  • Sa tête bouge lorsque la bande solaire est éclairée.
  • Dimensions :6,8 x 5,8 x 3,3 cm (env.)