Voici l’histoire de l’iPod « top secret » conçu pour le gouvernement américain

Apple

Par Remi Lou le

Un ancien ingénieur d’Apple raconte comment, en 2005, le ministère de l’Énergie américain a demandé à Apple de l’aider à concevoir un iPod modifié capable de stocker des données confidentielles.

Crédits : insung yoon via Unsplash

Voilà une histoire bien peu ordinaire. Sur TidBits, un ancien ingénieur d’Apple livre un récit fascinant sur la fois où, il y a quinze ans, il s’est vu attribuer une mission confidentielle : aider le ministère de l’Énergie américain à concevoir un iPod « top secret ». David Shayer explique alors comment deux ingénieurs employés par Betchel, entreprise reliée au ministère des projets de sécurité nationale, ont demandé à Apple de fabriquer un iPod d’apparence ordinaire mais équipé de capteurs spécifiques et dont le logiciel aurait été modifié afin de récolter les données desdits capteurs. Le but était de créer des partitions cachées sur le disque dur de l’iPod pour y stocker des données confidentielles.

Shayer poursuit en indiquant avoir fourni à ces ingénieurs le nécessaire afin de modifier le logiciel de l’iPod. Cela comprenait le code source du tout premier système d’exploitation de l’iPod, et des indications à suivre pour modifier le système en profondeur, dont plusieurs PC Windows (oui, oui) ainsi qu’un compilateur ARM. Les ingénieurs de Betchel missionnés par le gouvernement américain se sont ensuite lancés seuls dans ce projet, et seraient bien parvenus à modifier l’iPod en y glissant des capteurs – dont on ne connaît pas la teneur – ainsi qu’une seconde partition sur le disque dur capable d’enregistrer toutes les données récoltées, profondément enfouies dans un sous-menu du système. La tâche accomplie, l’iPod modifié à été emmené par ces ingénieurs vers d’autres horizons… mais lesquels ?

L’auteur de l’histoire explique ne toujours pas savoir à quoi a servi ce fameux iPod. Il n’existe aujourd’hui plus aucune preuve de la création de cet appareil bien particulier : « Seules quatre personnes chez Apple étaient au courant de ce projet secret. Moi, le patron du logiciel de l’iPod, le vice-président de la division iPod, et le senior vice president du matériel. Aucun d’entre nous ne travaille encore chez Apple. Il n’y a aucune trace écrite de ce projet. Nous communiquions uniquement en personne » explique-t-il. Néanmoins, Shayer a sa petite théorie sur l’utilité de l’iPod « top secret ». Selon lui, il s’agirait d’une volonté du ministère de l’Énergie de dissimuler un dosimètre – appareil mesurant la radioactivité – dans un produit lambda. L’intégrer à un produit comme un iPod aurait permis de scruter des traces de radioactivité – peut-être pour récupérer une cargaison d’uranium – sans pour autant faire paniquer les passants. Reste que la volonté de cacher ces données si profondément dans une seconde partition du disque dur de l’iPod laisse supposer que l’appareil n’était pas censé être utilisé sur le sol américain, mais plutôt à l’étranger au cours de missions top secrètes… Le mystère reste entier.

iPod Classic 7.Generation...
6 Commentaires
iPod Classic 7.Generation...
  • Écran LCD couleur 2,5 pouces avec rétroéclairage LED (6,35 cm de diagonale) résolution de...
  • Lecteur de mémoire i-Pod Classic 160 Go (soudé)
  • Autonomie de la batterie : jusqu'à 36 heures. À pleine charge.
  • Jusqu'à 40 000 chansons en 128 Kbit/s. Format AAC.
Source: TidBits