Foodporn, influenceurs et militantisme : Instagram a 10 ans

Sur le web

Par Amandine Jonniaux le

Instagram fête ses dix ans dans quelques jours, l’occasion de revenir sur la manière dont le réseau social a marqué toute une génération. 

Si le terme Instagram n’évoquait rien avant 2010, le réseau social s’est rapidement imposé comme l’une des plateformes les plus influentes de sa génération. Lancée le 6 octobre 2010 par se fondateurs Kevin Systrom et Mike Krieger, la plateforme connaît un succès immédiat, au point qu’elle rejoint deux ans plus tard l’empire Facebook. Avec ses filtres X-Pro II , Clarendon ou Crema, et la possibilité pour ses utilisateurs de s’improviser photographes en publiant des photos format Polaroid (presque) toujours parfaites, Instagram a opéré de profondes transformations dans notre façon de manger, de voyager, ou même de militer.

Instagirls

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Some of my favorite looks from @chiaraferragnicollection ss 2021 💖 And our first bag comes out tomorrow 🙏🏻

Une publication partagée par Chiara Ferragni ✨ (@chiaraferragni) le

À l’instar de Kylie Jenner (196 millions de followers) ou encore de Chiara Ferragni (21 millions de followers), Instagram a notamment été popularisé par les instagirls. Stars de télé-réalité, fitgirls ou encore modèles photo, ces influenceuses partagent avec leur communauté les clichés d’une vie parfaite. Belles, minces, sportives, souvent retouchées et toujours en voyage aux quatre coins du monde, ces dernières vendent rêve et codes promos à leurs abonnés en échange de like. Un phénomène largement critiqué, notamment pour son effet sur les adolescentes, mais qui ne désenfle pas, porté par le business des publications sponsorisées.

Foodporn

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Mes boulettes 💨 . . #spicy #love #instagood #fresh #beautiful #photooftheday #tousencuisine #gourmandcroquant @m6officiel @kfpproduction

Une publication partagée par Cyril Lignac (@cyril_lignac) le

En plus des corps parfaits affichés sur Instagram, le réseau social a aussi vu ses pages inondées de photos de pumpkin latte de chez Starbucks ou d’avocado toasts à peine mangés. Une tendance Foodporn qui a profondément changé notre manière de manger. Tandis que certains restaurateurs interdisent désormais à leurs clients de photographier leurs plats, et que d’autres font même payer plus cher aux influenceurs, les recettes à l’esthétique volontairement instagrammable pullulent sur le réseau social. À l’instar des gâteaux à étage licorne bourrés de pâte à sucre ou plus récemment du Cristal bread, l’apparence importe désormais plus que le goût. Une tendance qui se retrouve d’ailleurs dans le tourisme, où des spots “instagrammables” sont désormais pris d’assaut par les internautes, comme la rue Crémieux à Paris, ou encore Mykonos. Un nouveau tourisme de masse qui n’est pas toujours vu d’un très bon œil par les riverains locaux.

Militantisme

Si on peut facilement imaginer Instagram comme la vitrine d’un monde superficiel dans laquelle des influenceurs partagent un mode de vie complètement idéalisé, le réseau social voit aussi de nombreux mouvements militants émerger sur sa plateforme. En marge des corps parfaits donnés à voir par les instagirls, de plus en plus d’influenceuses optent pour une approche plus feelgood, valorisant pilosité apparente, vergetures, kilos en trop (ou en moins), et surtout acceptation de soi. Pendant le confinement, on a ainsi vu l’émergence du #NoBra, contre les injonctions liées au port du soutien-gorge. Des mouvements militants qui prennent aussi des formes plus politiques, à l’instar du #BlackLivesMatter, et plus récemment de #FreeUyghurs, qui milite contre la détention de millions de musulmans ouïghours dans des camps de concentration chinois.

Instagram pour les Nuls, 2e...
3 Commentaires
Instagram pour les Nuls, 2e...
  • Butow, Eric (Author)
  • 352 Pages - 06/18/2020 (Publication Date) - First Interactive (Publisher)