Facebook supprime tous les comptes conspirationnistes QAnon

politique

Par Remi Lou le

Les comptes liés à la mouvance conspirationnistes QAnon explosent sur les réseaux sociaux, alors que la présidentielle américaine s’approche à grand pas. Facebook annonce ainsi vouloir supprimer tous les comptes, pages et groupes liés au mouvement, même si ceux-ci « ne contiennent pas de contenus violents. »

Crédits : Brett Jordan via Unsplash

Tandis que les élections présidentielles américaines approchent à grands pas, Facebook vient d’annoncer le retrait de tous les comptes, pages et groupes liés au mouvement QAnon de ses plateformes, y compris sur Instagram. Pour rappel, « QAnon » désigne une mouvance d’extrême droite pro-Trump connue pour relayer en masse des théories du complot et attiser la haine sur les réseaux sociaux. Elle est apparue fin 2017 suite à la publication d’un internaute sur le forum 4chan, qui affirmait que l’actuel locataire de la Maison Blanche était en guerre contre le « Deep State », un État profond gouvernant les États-Unis depuis des années, et qui regrouperaient des démocrates comme Barack Obama, Hillary Clinton, mais aussi des personnalités tels que Bill Gates.

Même si ces comptes QAnon ne sont pas nécessairement à l’origine de contenus provocateurs, Facebook a indiqué vouloir tous les retirer, même si les pages en question « ne contiennent pas de contenus violents ». La raison reste la prolifération d’informations fallacieuses, partagées en masse par ces comptes, « et notamment des allégations récentes selon lesquelles les feux de forêt sur la côte Ouest des Etats-Unis avaient été démarrés par certains groupes, ce qui a pu détourner l’attention des autorités locales de la lutte contre ces feux et de la protection des populations » précise la firme dans son communiqué.

Depuis le mois d’août, Facebook indique avoir déjà supprimé « plus de 1500 Pages et Groupes liés au mouvement QAnon contenant des discussions sur des violences potentielles et plus de 6500 Pages et Groupes liés à plus de 300 mouvements armés » de ses plateformes, mais il reste beaucoup de travail. Plusieurs semaines devraient encore être nécessaires pour retirer tous ces comptes, pages et groupes liés à la mouvance QAnon, un mal nécessaire pour n’entraver d’aucune façon les futures élections présidentielles américaines qui opposent Donald Trump à Joe Biden.