Google Stadia se porte très bien, merci pour lui

Après un début d’année difficile pour la plateforme, Google affirme que Stadia a de belles années devant elle.

Google Stadia
© Journal du Geek

Au début de l’année 2021, Google a fait fermer les studios Stadia Games and Entertainment, les studios first-party de Stadia, de manière inattendue. Cela a été un coup dur pour les développeurs, qui se sont heureusement vu donner une seconde chance pour certains d’entre eux grâce à Jade Raymond et son nouveau Haven Studio. Cependant, Google n’a jamais rien laissé paraitre et, encore aujourd’hui, l’entreprise affirme que Stadia n’est pas perdu pour autant et « se porte bien ». Cette affirmation vient de la part de Nate Ahearn, responsable du marketing des développeurs.

Il déclare : « nous sommes en bonne voie pour lancer plus de 100 nouveaux jeux sur Stadia en 2021, et nous continuons à faire de la plateforme un endroit idéal pour jouer sur des appareils que vous possédez déjà. Je dirais aux non-croyants de prendre note de la façon dont nous continuons à joindre l’acte à la parole, en développant le programme Stadia Makers et en nous associant à des studios AAA comme Capcom, EA, Square Enix, Ubisoft et d’autres ».

Le programme Stadia Makers est le moteur de Stadia

L’avenir de Stadia est donc tout tracé selon l’entreprise, qui compte bien développer l’aspect consacré aux jeux tiers dans les années à venir. Tout en continuant sur le programme Stadia Makers, il déclare : « l’une des leçons que nous avons tiré de nos relations avec les studios Stadia Makers est qu’ils souhaitaient une relation plus étroite avec notre équipe d’ingénieurs pour avoir accès à différentes ressources techniques et fournir un soutien plus direct au portage de titres sur Stadia. C’est un changement que nous avons opéré en février 2021 ».

Si nous n’avons pas de chiffres concrets à présenter, il est vrai que la popularité de Stadia ne semble pas avoir été impactée par ce changement survenu au début de l’année. Alors que le cloud gaming prend de plus en plus d’ampleur, il paraît normal que Google veuille tout miser sur son service en offrant plus de jeux à ses joueurs, même si ceux-ci doivent être des jeux tiers.